Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rochefort : les cambrioleurs d'une quinzaine d'écoles étaient des adolescents

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Cinq adolescents ont été interpellés hier à Rochefort. Ils ont reconnu avoir cambriolé et dégradé les locaux d'une quinzaine d'écoles de mai à décembre 2019. Deux sont encore en garde à vue.

Chaque fois, les locaux étaient dégradés, notamment avec de la peinture
Chaque fois, les locaux étaient dégradés, notamment avec de la peinture - Police Nationale

Les auteurs d'une quinzaine de cambriolages accompagnés de dégradations dans les écoles de Rochefort ont été interpellés hier à leur domicile. Il s'agit de cinq garçons âgés de 14 à 16 ans, tous domiciliés dans la commune. Ils ont reconnu 15 des 23 faits qui se sont déroulés entre mai 2019 et janvier 2020.

Deux des cinq adolescents sont connus des services de police 

Le "chef" de la bande semble être DDD (ce sont ses initiales), un adolescent multi-récidiviste âgé de 15 ans, habitué des services de police pour des vols, dégradations et des affaires de stupéfiants. Son lieutenant âgé de 16 ans, est connu pour des vols. Tous deux sont déscolarisés, ce sont des jeunes en déshérence, selon les enquêteurs. Les deux adolescents sont encore en garde à vue, ils seront présentés demain matin à un juge pour enfants. 

Tous les locaux visités ont aussi été vandalisés  - Aucun(e)
Tous les locaux visités ont aussi été vandalisés - Police Nationale

Leurs trois autres complices n'avaient jamais été interpellés, ils ont d'ailleurs été remis en liberté hier avec une convocation devant le tribunal correctionnel. Tous sont ou vont être mis en examen pour vol par effraction et dégradations volontaires. 

Empreintes et traces ADN  

Ce sont les empreintes et les traces d'ADN laissées dans les établissements scolaires qui ont permis de les confondre. Ainsi que le mode opératoire : dans l'école élémentaire Herriot, vandalisée début janvier, de la peinture avait été répandue dans les salles de classes, sur les tables et les sols. Ils pensaient pouvoir couvrir leurs empreintes, c'est justement ce qui a permis de les appréhender. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu