Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rochefort : six jeunes Kurdes mis en examen après des affrontements avec des Franco-Turcs

vendredi 29 juin 2018 à 20:44 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Dimanche 24 juin, une cinquantaine de Franco-Turcs ont voulu célébrer la réélection de Recep Tayyip Erdogan à Rochefort, où résident de nombreuses familles de réfugiés kurdes, hostiles au président turc. Un groupe de jeunes Kurdes a répliqué par la violence.

La réélection d'Erdogan a donné lieu à de nombreuses scènes de liesse à travers l'Europe (comme ici, à Berlin). Mais à Rochefort, la manifestation a tourné à l'affrontement.
La réélection d'Erdogan a donné lieu à de nombreuses scènes de liesse à travers l'Europe (comme ici, à Berlin). Mais à Rochefort, la manifestation a tourné à l'affrontement. © Maxppp - Paul Zinken

Rochefort, France

La confrontation a eu lieu dimanche soir à une station service. Après une tournée triomphale place Colbert à Rochefort, un convoi de voitures conduites par des Franco-Turcs s'arrête pour faire le plein avant de rentrer sur La Rochelle, d'où ce groupe est parti. Des jeunes Kurdes échauffés par le tintamarre et les drapeaux turcs débarquent à bord d'une demi-douzaine de véhicules, dont des fourgons d'entreprises du bâtiment.

Ils en ressortent rapidement des bâtons, des barres de fer, tout ce qui passe. Vitres brisées, carrosseries abîmées. Les coups n'épargnent pas les personnes, sous les yeux de plusieurs enfants. Une victime doit être hospitalisée quelques jours. Les autres sont très choqués. L'enquête des policiers de Rochefort débouche sur huit arrestations. Deux personnes sont relâchées, les six autres conduites vendredi au palais de justice de La Rochelle, où une information judiciaire a été ouverte par le parquet.

Deux personnes incarcérés

Les auteurs présumés, âgés de 22 à 35 ans, sont mis en examen pour violences en réunion, en raison de l'origine ethnique de leurs victimes. Vendredi soir, deux d'entre eux avaient été placés en détention. Quatre autres soumis à un contrôle judiciaire.

Du côté de la communauté kurde de Rochefort, on dénonce une "provocation". Les jeunes Turcs de La Rochelle venus fêter la victoire d'Erdogan à Rochefort "ne pouvaient ignorer que la ville abrite de nombreux réfugiés kurdes et leurs familles", rappelle un porte-parole de cette minorité opprimée en Turquie. "Ce n'est pas aux Kurdes de dicter ce qu'on a le droit de faire ou pas", lui répond un ancien porte-parole des Turcs rochelais. "C'est à l'Etat français de le dire!"

Appels au calme

Des deux côtés, on espère malgré tout un rapide retour au calme. Jeudi soir Rochefort a connu un nouvel incident : un jeune homme frappé parce qu'il avait placé un drapeau turc à sa fenêtre. Alors que les familles kurdes réfugiées sont installées en Charente-Maritime depuis plus de vingt ans, c'est la première fois que la politique intérieure turque s'invite dans le département avec une telle intensité.