Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rodéo urbain à Bordeaux : il faut "regarder le rôle des réseaux sociaux" pour le député Eric Poulliat

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le député LREM Eric Poulliat, qui avait déposé un projet de loi contre les rodéos en mai 2018, estime que les 150 à 200 motos qui ont rôdé dans Bordeaux répondent à une "logique très massive" et qu'il faudrait "regarder le rôle des réseaux sociaux."

Le député girondin avait déposé un projet de loi contre les rodéos urbains en mai 2018.
Le député girondin avait déposé un projet de loi contre les rodéos urbains en mai 2018. © AFP - Thomas SAMSON

Bordeaux, France

Un rodéo motorisé de grande ampleur a réveillé le secteur de Bordeaux Nord, ce vendredi. 150 à 200 motards ont rôdé notamment sur l'avenue Lucien Faure, jusqu'au pied du pont Chaban-Delmas. Cette séance de rodéo est inédite dans Bordeaux et répond à "une logique très massive" selon le député de la 6ème circonscription de Gironde Eric Poulliat (LREM).

Eric Poulliat : "La loi visait à lutter contre une délinquance récurrente qui gênait les riverains"

Eric Poulliat a déposé un projet de loi en mai 2018 pour lutter contre le phénomène des rodéos urbains. Une loi votée le 3 août et promulguée peu après. "Une loi pour lutter contre une délinquance qui était récurrente" et qui  ne correspond pas tout à fait au phénomène observé à Bordeaux, pour le député. "On est sur un autre visage, une autre façon de se comporter de manière complètement délictuelle sur la route." Le rodéo massif peut s'expliquer en partie, pour Eric Poulliat, par la facilité à se rassembler et constituer des groupes via les réseaux sociaux. "Il y a quelque chose à regarde sur le rôle des réseaux sociaux, et l'implication des personnes qui tiennent ces groupes."

Deux personnes toujours en garde à vue à Bordeaux

Deux personnes, dont une en "rapport direct" avec le rodéo, ont été arrêtées à Bordeaux. Un jeune homme est encore en garde à vue ce dimanche matin. La loi en vigueur depuis un peu plus d'un an a notamment permis aux policiers de réquisitionner et de garder les motos des personnes arrêtées.  La loi prévoit des sanctions pénales allant jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euro d'amende.

Choix de la station

France Bleu