Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rodéo urbain à Bordeaux : un jeune homme renvoyé devant le tribunal fin septembre

-
Par , France Bleu Gironde

Arrêté durant le rodéo urbain dans Bordeaux vendredi soir, un jeune homme de 22 ans a été déféré devant le parquet ce dimanche. Entre 150 et 200 deux-roues s'étaient livrés à un rodéo dans le secteur Nord de la ville, sous les yeux de riverains interloqués.

Les forces de l'ordre avaient dû bloquer le pont Chaban-Delmas pour mettre fin au rodéo urbain.
Les forces de l'ordre avaient dû bloquer le pont Chaban-Delmas pour mettre fin au rodéo urbain. © Radio France - Camille Huppenoire

Bordeaux, France

Le jeune homme de 22 ans, originaire de région parisienne, qui a passé le week-end en garde à vue à Bordeaux a été présenté à un juge ce dimanche. Il devra se présenter devant le tribunal le 24 septembre, pour répondre des faits de refus d'obtempérer et de participation à un rodéo urbain non autorisé. Le procureur a demandé son placement sous contrôle judiciaire. Vendredi dernier, en fin de soirée, entre 150 et 200 deux-roues avaient parcouru bruyamment le secteur Nord de Bordeaux, notamment le boulevard Lucien Faure et le quai des Queyries, sous les yeux stupéfaits des riverains qui ont filmé la scène. 

On a entendu plein de motos arriver d'un coup, qui klaxonnaient (...) ils sont passés trois, quatre fois - Céline, riveraine du boulevard Lucien Faure

Céline vit sur le boulevard Lucien Faure avec sa famille, dont deux enfants en bas âge. Elle a filmé le rodéo urbain depuis sa fenêtre. Habituée au bruit de la circulation sur cette artère, elle explique que le rodéo était bien plus bruyant, d'une ampleur inédite. "Quand on est chez soi, c'est le bruit qui dérange" raconte-t-elle, précisant ensuite que le rodéo avait créé des "problèmes de circulation (...) ils grillaient les feux rouges, ils roulaient sur les voies de bus et de taxi." 

Brahim, lui, vit sur la rive opposée, quai des Queyries. Lui aussi a vu défiler le rodéo urbain sous ses fenêtres. Il ne comprend pas comment plus d'une centaine de personnes a ainsi pu se rassembler. "Il aurait été difficile d'intervenir [sur le moment], c'était l'accident assuré de venir leur barrer la route (...) en revanche essayer d'intervenir plus rapidement, ce serait plus judicieux." En surveillant par exemple les réseaux sociaux, suggère Brahim, pour empêcher le rassemblement en amont. 

Brahim : "C'était vraiment une volonté de s'approprier le domaine public."

Un rassemblement organisé sur les réseaux sociaux, depuis la région parisienne

Les policiers ont découvert lors de la garde à vue du jeune homme que le rodéo urbain avait été organisé grâce à un appel sur les réseaux sociaux. Appel auxquels ont répondu de nombreux conducteurs de deux-roues de la région parisienne. Ils se sont retrouvés dans le secteur de Bordeaux Nord. Face au nombre très important de participants, les policiers ont érigé un barrage sur le pont Chaban-Delmas. C'est en tentant de forcer ce barrage que le jeune homme a été arrêté. 

Le jeune conducteur encourt 5 ans de prison, et 75 000 euros d'amende, conformément à la nouvelle loi sur les rodéos urbains, qui avait été portée par le député girondin Eric Poulliat et adoptée l'été dernier. 

Choix de la station

France Bleu