Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rodéos urbains à Besançon : 18 motos et un quad saisis en neuf mois

lundi 25 juin 2018 à 17:13 Par Anne Fauvarque, France Bleu Besançon

Dès que le printemps revient, les rodéos sauvages en scooters, motos et quads refont leur apparition dans les quartiers de Besançon. La police nationale veille et multiplie les saisies d'engins non homologués. Dix-neuf motocross, quad et mini-motos ont été placées sous scellés depuis octobre 2017.

A Besançon, 19 engins non homologués ont été placés sous scellés par la police nationale depuis le mois d'octobre.
A Besançon, 19 engins non homologués ont été placés sous scellés par la police nationale depuis le mois d'octobre. © Radio France - Anne Fauvarque

Besançon, France

Des moteurs qui vrombissent, des motards souvent non casqués qui enchaînent les "roues arrière" et les excès de vitesse, des quads et mini-motos, pourtant interdits en ville, qui slaloment au milieu des automobilistes... Depuis quelques années, avec l'arrivée du printemps, les rodéos sauvages se multiplient à Besançon et les riverains sont excédés. 

Mai et juin très prisés des auteurs de rodéos urbains

La police nationale a placé sous scellés dix-neuf motocross, quad et mini-motos depuis octobre 2017, dont la moitié sur les seuls mois de mai et juin 2018. Et ce n'est pas terminé car plusieurs enquêtes sont en cours prévient le commissaire Agathe Bossion, chef du service d'intervention, d'aide et d'assistance de proximité au commissariat de Besançon. 

Les auteurs de rodéos urbains se donnent rendez-vous sur les réseaux sociaux et agissent en groupe - Radio France
Les auteurs de rodéos urbains se donnent rendez-vous sur les réseaux sociaux et agissent en groupe © Radio France - Anne Fauvarque

En ligne de mire : les quartiers. "Ce type de véhicule est plébiscité par les jeunes des quartiers. On est majoritairement intervenu sur Planoise et Palente-Orchamps, précise-t-elle. On a noté une recrudescence, avec l'arrivée des réseaux sociaux, de regroupements de personnes qui se donnent rendez-vous pour faire ce type de rodéos urbains". Les pilotes agissent en effet par groupe de trois ou quatre engins, jusqu'à huit ou dix deux-roues parfois, au même instant, sur la même voie. 

Les engins utilisés dans les rodéos n'ont pas le droit de circuler sur la voie publique

Pourtant, ces motocross ne sont pas homologuées pour circuler sur la voie publique. Elles doivent être en plus dotées d'un numéro d'identification, ce qui n'est pas le cas selon Agathe Bossion. Les motocross ne peuvent rouler que sur un circuit. Les pilotes multiplient donc les infractions au code de la route. Car à cela s'ajoutent aussi l'émission de bruit gênant, la mise en danger de la vie d'autrui et le défaut de casque.

L'enquête préliminaire est privilégiée plutôt que le flagrant délit", Agathe Bossion, commissaire de police

Les riverains sont exaspérés par le bruit et le danger occasionnés par les auteurs de rodéos et sont de plus en plus nombreux à donner des renseignements précieux à la police nationale pour des arrestations futures. L'interpellation des délinquants se fait en effet rarement en flagrant délit. Mais cela ne signifie pas qu'elle n'a pas lieu. 

"Pour les gens ça peut paraître décevant de ne pas nous voir intervenir sur le vif, explique la chef du service d'intervention, d'aide et d'assistance de proximité au commissariat de Besançon. Mais ce n'est pas la méthode qu'on privilégie, à la fois pour la sécurité de nos propres fonctionnaires, mais également pour la sécurité des mis en cause et des habitants parce que, bien évidemment, les auteurs se laissent rarement faire quand on intervient". 

Une motocross n'a pas le droit de circuler sur la voie publique - Radio France
Une motocross n'a pas le droit de circuler sur la voie publique © Radio France - Anne Fauvarque

Du coup la police privilégie plutôt l'enquête préliminaire qui permet de remonter petit à petit sur l'auteur de rodéos. "On travaille à la fois sur des renseignements qui nous sont donnés par les habitants, et on en a de plus en plus dans le quartier Planoise par exemple. Mais ajoute la commissaire, on travaille aussi beaucoup avec la police municipale et son CSU, centre de supervision urbain." Grâce aux caméras de vidéo-surveillance, les agents suivent l'auteur de rodéo jusqu’à ce qu'il enlève son casque ou sa cagoule. "L'identification se fait ensuite par un réseau d'informateurs", précise Agathe Bossion.

LIRE AUSSI : Martine Aubry écrit au Premier ministre pour demander la pénalisation des rodéos urbains

LIRE AUSSI : Une proposition de loi pour créer un délit contre les rodéos motorisés