Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rodéos urbains : le maire d'Allonnes écrit au préfet de la Sarthe

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Maine

Dans un courrier adressé au préfet de la Sarthe le 22 avril, le maire d'Allonnes Gilles Leproust estime qu'il y a urgence à agir contre les rodéos urbains. La Procureure de la République du Mans indique qu'une expérimentation est lancée depuis début avril en Sarthe.

La ville d'Allonnes, près du Mans (Sarthe), est régulièrement le lieu de rodéos urbains qui exaspèrent les habitants (illustration)
La ville d'Allonnes, près du Mans (Sarthe), est régulièrement le lieu de rodéos urbains qui exaspèrent les habitants (illustration) © Maxppp - Fabien Cottereau

"J'ai senti une forte exaspération" : dans un courrier adressé au préfet de la Sarthe, le maire communiste d'Allonnes, près du Mans, relaie l'impatience des habitants de sa ville qui attendent des actions concrètes contre le phénomène des rodéos urbains. Gilles Leproust évoque des faits qui se sont produits lors du week-end des 17 et 18 avril, et explique qu'il appelle lui-même régulièrement la police pour signaler ces courses de motos et de quads sur la voie publique.

Une expérimentation lancée, le maire demande d'aller plus vite

Gilles Leproust indique qu'une réunion s'est tenue le 12 avril au palais de justice du Mans sur ce sujet des rodéos urbains, lors de laquelle la Procureure de la République a rappelé qu'une expérimentation était lancée en Sarthe. "Mais il y a urgence à agir au plus près du terrain rapidement", estime le maire d'Allonnes. "Je souhaite qu'une attention particulière soit apportée par la police nationale afin d'essayer de trouver des réponses qui rassurent les habitants". 

Secrétaire général de l'association des maires de France Ville et Banlieue, Gilles Leproust avait été auditionné par la mission parlementaire chargée il y a un an de la réflexion sur un plan de lutte contre les rodéos urbains. "Depuis, aucun retour ne nous a été fait", regrette-t-il dans ce courrier au préfet de la Sarthe.

Plusieurs communes concernées

Delphine Dewailly, la procureure de la République du Mans, dit comprendre l'impatience du maire d'Allonnes et indique qu'un groupe local de traitement de la délinquance (GLTD) dédié au problème des rodéos urbains est effectivement en place en Sarthe depuis début avril. "C'est une instance à visée opérationnelle qui agit sur un temps donné, c'est du concret", assure-t-elle à France Bleu Maine.

"Depuis 2018, ces rodéos sont considérés comme un délit spécifique et nous avons la possibilité d'agir en confisquant les véhicules", rappelle Delphine Dewailly. "Mais ce n'est pas simple et nous devons donc travailler avec les maires pour lever les difficultés". Autrement dit, travailler sur les lieux d'implantation des caméras de vidéo-surveillance pour faciliter l'identification des auteurs, mais aussi convaincre les communes d'assurer le gardiennage des motos et des quads confisqués le temps que la décision de justice soit définitive. 

Allonnes n'est pas la seule commune sarthoise concernée par cette expérimentation. Le Mans, Mulsanne et La Ferté-Bernard sont aussi parties prenantes, précise la procureure, qui indique le dispositif a vocation à être élargi. "La dynamique est lancée", conclut Delphine Dewailly. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess