Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rodez - Assassinat du chef de la police municipale : la défense plaide le crime passionnel

-
Par , France Bleu Occitanie

Six mois après la mort de Pascal Filoé, le responsable de la police municipale de Rodez assassiné de plusieurs coups de couteau en pleine rue, l'avocate du meurtrier présumé dévoile sa ligne de défense. Elle compte plaider "le crime passionnel".

C'est à proximité de l'hôtel de ville de Rodez que Pascal Filoé a été poignardé le 27 septembre 2018
C'est à proximité de l'hôtel de ville de Rodez que Pascal Filoé a été poignardé le 27 septembre 2018 © Radio France - Radio France

Rodez, France

Me Isabelle Gharbi-Terrin est une avocate marseillaise, spécialiste de la cause animale. C'est elle qui assure désormais la défense de l'homme de 39 ans qui a été mis en examen pour l'assassinat de Pascal Filoé, le 27 septembre 2018 à quelques mètres de l'hôtel de ville de Rodez. Le responsable de la police municipale avait été poignardé à mort en pleine rue. 

Par amour d'un chien

Cette affaire ne sera pas jugée avant plusieurs mois, voire plusieurs années, mais l'avocate annonce déjà qu'elle a étudié et réétudié le dossier. Pour elle, il s'agit d'"un crime passionnel" car son client s'en est pris à la victime uniquement parce qu'on lui avait retiré son chien quelques temps auparavant. L'animal, prénommé Poutine, avait en effet été placé à la SPA car il s'agissait d'un chien classé dangereux pour lequel il n'avait pas les autorisations nécessaires. 

Il a tué uniquement parce qu'on lui a pris son chien. C'est le seul mobile (...) C'était un marginal. Il était avec ce chien 24h sur 24, c'était son seul sujet d'amour. Il l'a vécu comme si on lui avait enlevé son enfant - Me Isabelle Gharbi-Terrin

Elle ajoute qu'il y a des crimes commis pour des histoires d'argent, d'autres pour des histoires de sexe. Dans ce cas-là, "c'est pour un chien car il aimait ce chien par dessus tout."  

Les explications de Me Isabelle Gharbi-Terrin

"Maladroit, déplacé, inconvenant, irrespectueux"

De son côté, l'avocat des parents, de la femme et des enfants de Pascal Filoé, Me Elian Gaudy ne comprend pas cette sortie dans les médias des mois avant le procès. Il trouve cela "déplacé".   

Placer le débat sur la voie publique, je crois que c'est un manque de respect à l'égard des victimes. Que devant une juridiction, on essaie de trouver sur un plan psychologique une situation personnelle, des problèmes de personnalité en lien avec la relation qu'il a pu avoir avec son animal, je peux l'entendre. Mais venir de revendiquer dans son geste un crime passionnel comme si il était un défenseur de la cause animale, cela me parait maladroit déplacé, inconvenant, irrespectueux. Quand on a des victimes qui ont perdu leur papa et leur mari, je trouve cela déplacé - Me Elian Gaudy 

Les explications de Me Elian Gaudy

Le maire de Rodez, Christian Teyssèdre, lui estime qu'il n'y a "rien à commenter", que tout est dit par l'avocat de la famille de Pascal Filoé.