Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rodez : grosse opération anti-fraude visant les ambulances et taxis sanitaires ce jeudi

-
Par , France Bleu Occitanie

Grosse opération de contrôles à Rodez en ce moment. Une vingtaine de personnes sur ce contrôles qui a débuté ce jeudi à 7h45 et qui vise les transporteurs sanitaires (ambulances, véhicules sanitaires légers et taxis).

Le contrôle aura lieu notamment près de l’hôpital Jacques Puel.
Le contrôle aura lieu notamment près de l’hôpital Jacques Puel. - (capture google maps)

Rodez, France

Tous transporteurs sanitaires qui passent par le centre hospitalier de Rodez et par le  rond-point des Molinières ( qui permet de rejoindre Toulouse ) sont arrêtés ce jeudi depuis 7h45. Un contrôle du comité opérationnel départemental anti-fraude. Ce CODAF (co-présidé par le préfet et le procureur de la République) réunit les services de l’État (police, gendarmerie, administrations préfectorale, fiscale, douanière et du travail) et les organismes locaux de protection sociale ( URSSAF, caisse d'assurance maladie et de retraite, la sécurité sociale des indépendants, la MSA). Beaucoup de monde donc pour contrôler sur tous les plans les ambulances, les véhicules sanitaires légers et les taxis qui transportent des malades. 

Il faut dire que les policiers et gendarmes remontent très régulièrement des fraudes très variées de ces professions. 

Des ambulanciers en Aveyron, à Millau.  - Maxppp
Des ambulanciers en Aveyron, à Millau. © Maxppp -

Des fraudes qui peuvent toucher le véhicule en tant que tel. Les gendarmes police regardent les pneus et l’état général du voitures qui laissent parfois à désirer. Les agents de l’assurance maladie eux s’attaquent eux aux volet légal. Il doit par exemple y avoir obligatoirement deux personnes pour transporter le malade. Les conducteurs doivent obligatoirement avoir une ordonnance pour pouvoir faire le trajet. Les personnels doivent être diplômés et déclarés. Ce seront les agents de l’ursaff qui vont contrôler ce domaine là. 

Donc beaucoup de monde sur ce contrôle. Une manière de lancer un signal aux entreprises et de leur dire que la préfecture ne veut plus laisser passer de fraudes qui parfois coûtent très cher à l’état. En Aveyron, on n’a pas de chiffres, mais on estime mais sur la France entière, en 2017, que les transporteurs sanitaires ont fraudé pour près de 20 millions d'euros, notamment via des facturations de transports fictifs.