Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Roland Veuillet, le gilet jaune et militant du NPA nîmois incarcéré depuis le 12 décembre, est libre

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Roland Veuillet, le gilet jaune et militant NPA nîmois, ne passera pas un second réveillon en prison. La justice a décidé ce jeudi de le remettre en liberté en attendant son procès sur le fond le 9 janvier prochain.

Une demande de remise en liberté hors la prèsence de Roland Veuillet.
Une demande de remise en liberté hors la prèsence de Roland Veuillet. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Roland Veuillet est sorti de prison, c'est ce qu'a décidé ce jeudi le juge du tribunal de grande instance de Nîmes qui examinait sa demande de remise en liberté. Roland Veuillet n'était pas présent à l'audience. Le gilet jaune et militant NPA avait été incarcéré le 12 décembre à l'issue d'une précédente audience pour son attitude "outrageante pour les forces de l'ordre et la justice", a rappelé le procureur qui voulait son maintien en détention. Soulagement de son comité de soutien qui persiste à parler "d'un procès politique symptomatique d'un régime qui balance doucement vers la dictature".

Une attitude outrageante, pour la justice

Le procureur de la République a notamment évoqué la banderole disposée devant le tribunal "Police et justice corrompues" en pointant du doigt le risque de réitération des faits qui étaient reprochés à l'accusé (manifestations illégales, outrage, rébellion), notamment en cas de libération le 9 janvier pour la manifestation nationale contre la réforme des retraites : "Il risque fort d'être dans la rue plutôt que devant votre tribunal".  

Maître Alain Ottan, l’avocat de Roland Veuillet, "dans un souci d'apaisement" a demandé sa libération y compris "sous bracelet électronique même si cela parait disproportionné, ce n'est pas un criminel", avant de conclure sa plaidoirie : "Au vu des faits qui lui sont reprochés, un deuxième réveillon en prison cela serait de trop".

Interdit de participer à une manifestation sur la voie publique

Roland Veuillet échappe au bracelet électronique, mais reste astreint à un très strict contrôle judiciaire. L'obligation de se présenter deux fois par semaine à la gendarmerie de Nîmes, y compris le samedi. 

Il lui est interdit de participer à une manifestation sur la voie publique et de quitter le département. Selon son avocat, le gilet jaune est, après quinze jours de détention, très affaibli, mais "sa volonté est intacte de faire toute la vérité". 

Il comparaîtra le 9 janvier, "l'occasion de voir la montagne accoucher d'une souris", selon Maître Alain Ottan.

Une banderolle qui en dit long sur le sentiment des soutiens de Roland Veuillet. - Radio France
Une banderolle qui en dit long sur le sentiment des soutiens de Roland Veuillet. © Radio France - Luudovic Labastrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu