Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un militant amiénois condamné à du sursis pour un cutter dans son sac lors d'une manifestation

-
Par , France Bleu Picardie

Romain Ladent, militant associatif bien connu a Amiens, a été condamné à 3 mois de prison avec sursis pour port d'arme dans une manifestation des gilets jaunes le 5 octobre. Il avait un cutter dans son sac, qui selon lui est un de ses outils de travail. Le militant va faire appel.

Romain Ladent, au micro, avant son procès le 13 février.
Romain Ladent, au micro, avant son procès le 13 février. © Radio France - Marc Bertrand

Ils avaient été interpellés à l'issue de la manifestation mouvementée des gilets jaunes à Amiens, le 5 octobre. Romain Ladent, 43 ans, militant associatif amiénois bien connu, et Titouan, 23 ans, jeune militant parisien, ont été jugés le 13 février devant le tribunal correctionnel d'Amiens. Les deux hommes étaient poursuivis pour avoir porté une arme sur eux et refusé d'obéir aux sommations. Le tribunal condamne Romain Ladent à trois mois de prison avec sursis, et le jeune manifestant à deux mois avec sursis.

Les deux militants vont faire appel

A L'audience, ils avaient nié les faits reprochés. Oui, Romain Ladent avait un cutter dans son sac, mais c'est un de ses outils de travail, lui qui est formateur en accueil de loisir et était venu à la manifestation en sortant de son travail. D'ailleurs, selon lui, d'autres de ses outils, marqueurs et matériel de papeterie, n'avait pas été notifié par les enquêteurs sur les procès verbaux. Titouan, lui, avait une pierre de 225 grammes dans une de ses poches. Selon le jeune homme, un autre manifestant lui aurait mis la pierre dans la poche.

Ils ont tous deux été reconnus coupables des deux faits qui leur sont reprochés, mais Romain Ladent, également poursuivi pour avoir refusé un prélèvement ADN, a été relaxé pour cette prévention. L'avocat de Romain Ladent, maître Stéphane Djiboundé, annonce que les deux hommes vont faire appel de la décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu