Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Romans-sur-Isère : jugé irresponsable après avoir hurlé "Allahu akbar, je veux mourir"

jeudi 28 juillet 2016 à 18:22 Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme Ardèche

L'homme qui avait crié "Allahu akbar, je veux mourir" et frappé des policiers à coups de bâton à Romans-sur-Isère le 14 juin était devant le tribunal de Valence ce jeudi. Il n' a pas été condamné mais placé en hôpital psychiatrique car un expert l'a déclaré irresponsable.

illustration police
illustration police © Radio France - Nathalie de Keyzer

Romans-sur-Isère, France

Ce SDF algérien de cinquante-trois ans s’était introduit dans la cour d'une maison de la rue Delay, derrière la gare de Romans-sur-Isère vers vingt-trois heures. Il s’était mis à hurler à plusieurs reprises :  "Allahu akbar, je veux mourir". Affolée, la propriétaire avait appelé la police. L'homme s’était jeté sur les deux fonctionnaires en les frappant à coups de bâton. Une affaire qui avait inquiété les habitants du quartier, d'autant que les faits se sont produits le lendemain du meurtre des policiers de Magnanville.

Délire paranoïaque

Finalement interpellé, l'homme était complètement ivre. Mais en garde à vue, il avait proféré des menaces de mort contre les policiers : "Je vais aller à Marseille chercher une kalach et revenir faire un carnage".
Ce jeudi, ce SDF comparaissait pour apologie du terrorisme et violence sur personne dépositaire de l'autorité publique au tribunal de Valence. Il n'a pas pu être condamné puisqu'un expert psychiatre l'a déclaré irresponsable. Ce SDF était psychotique, au moment des faits, souffrant de paranoïa et d'un délire de persécution d’après ce médecin. Il ne peut pas être tenu responsable pénalement.

Incompréhension pour les policiers

L'avocat des policiers, Maitre Philippe Chardon, s'insurge contre cette expertise. "Comment comprendre cette décision de justice, puisqu'il y a quinze jours seulement ce même homme était jugé ici au tribunal de Valence et condamné à un an de prison ferme pour une autre affaire?." L'avocat reprend : "Il y a deux semaines on n'a rien vu, et aujourd’hui il est fou : incompréhensible."

Faits plus anciens

L'avocate du SDF assure que l’état de son client s’aggrave de semaine en semaine, "c'est un homme à la dérive". "Ce soir là il était persuadé d’être poursuivi par des gens et un chien qui voulaient s'en prendre à lui, il a sauté dans un jardin pour se cacher et crier Allahu akbar un peu comme on dit au secours pour appeler Dieu à l'aide" raconte la jeune femme. Et s'il a pu être jugé et condamné le sept juillet dernier c'est parce qu'il s'agissait de faits datant de 2014, une agression à coups de marteau à Romans. A l’époque il n'était pas encore irresponsable.

Deuxième expertise impossible

Le procureur, lui, a demandé au tribunal de faire procéder à une seconde expertise psychiatrique, afin de vérifier l'état mental de ce SDF. Une demande à laquelle le tribunal n'a pas pu répondre. Les délais pour juger cet homme auraient été dépassés en attendant ce second avis médical. Il a donc fallu se contenter de la première expertise qui a déclaré le SDF irresponsable. Il a donc été placé directement en hôpital psychiatrique pour y être soigné.