Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rostrenen : neuf mois de prison ferme pour avoir craché sur des gendarmes

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Un homme a été interpellé à Rostrenen mardi, pour une affaire de vol de téléphone. Mais au moment de son interpellation, il ne s'est pas laissé faire et a craché sur les gendarmes. Il a été jugé en comparution immédiate ce vendredi.

Les gendarmes ne s'attendaient pas à une telle résistance (Illustration)
Les gendarmes ne s'attendaient pas à une telle résistance (Illustration) © Radio France - Luc Chemla

Mardi, en fin de journée, des gendarmes de Rostrenen, de Corlay et du PSIG (Peloton de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie) de Guingamp se rendent chez un habitant de Rostrenen pour l'interpeller. 

Le suspect résiste à son interpellation et crache sur les gendarmes

L'homme de 55 ans est soupçonné d'avoir volé un téléphone portable et de l'argent à une femme qui l'avait pris en stop, un peu plus tôt dans l'après-midi. 

Mais l'homme ne se laisse pas faire, refuse de se laisser arrêter, et en plus de menacer et d'insulter les gendarmes, il leur crache dessus à plusieurs reprises

Jugé en comparution immédiate

L'homme a finalement été interpellé et placé en garde à vue. Jugé ce vendredi, en comparution immédiate au tribunal de Saint-Brieuc, il a écopé d'un an de prison, dont trois mois avec sursis, de deux ans de mise à l'épreuve et de cinq ans d'interdiction de port d'arme.

Il a également été condamné à dédommager sa victime pour le vol du téléphone, et les gendarmes pour les insultes et les crachats.

Les gendarmes des Côtes d'Armor précisent que l'homme n'était pas porteur du Covid-19, et qu'il "sera tout de même confiné, mais pas pour les mêmes raisons".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess