Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un vigile roué de coups pour avoir demandé à un client de mettre son masque de protection à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un vigile de supermarché a été agressé la semaine dernière à Béziers (Hérault) par un client qui ne souhaitait pas mettre son masque dans le magasin. La victime est en arrêt pendant quinze jours. Les insultes et autres incivilités se multiplient contre les agents de sécurité dans le Biterrois.

Illustration : les clients invités à porter le masque de protection dans les magasins
Illustration : les clients invités à porter le masque de protection dans les magasins © Radio France - Stefane Pocher

Il y a encore quelques semaines, les masques permettant de se protéger de la Covid-19 manquaient et il était bien difficile, souvenez-vous, d'en trouver facilement en raison de leur raréfaction. Alors qu'ils sont devenus aujourd'hui obligatoires, notamment dans les magasins, des réfractaires n'hésitent pas à en venir aux mains,refusant de les porter.

C'est le cas à Béziers. Un client régulier du Casino des allées Paul-Riquet s'est emporté au début du mois d’août, quand l'agent de sécurité lui a demandé de mettre son masque de protection. Ce dernier a été roué de coups, nous explique une salariée.  

Il s'est laissé faire. C'est compliqué de riposter.

Le vigile, choqué, est en arrêt de travail pour au moins 15 jours. Cet homme, employé par une société de surveillance, a porté plainte. Une caissière explique que "les agressions verbales sont de plus en plus régulières depuis le début de l'été". 

Une agression physique de cette ampleur est exceptionnelle, ajoute Jean Cardoville, le directeur d'Altéa Sécurité. Cette société implantée à Béziers emploie une soixantaine de salariés dans le Biterrois et l'Agathois. 

En arriver là pour des maques, c'est incroyable. Je ne comprends pas ceux qui refusent de les mettre. C'est pour leur bien. Ça devient inquiétant. J'ai des agents qui ne se laisseront pas taper comme ça. Il nous arrive de faire appel à la police municipale.

''Cela devient inquiétant'' explique Jean Cardoville, le directeur de la société Altéa Sécurité

Insultes, crachats... Le constat est le même pour de nombreuses sociétés spécialisées dans la sécurité.

Les récalcitrants sont plus nombreux à cause de la chaleur. Ils viennent se mettre dans les magasins climatisés, enlèvent les masques et ne supportent pas qu'on leur demande de les remettre.

Des clients mécontents n'hésiteraient pas à envoyer leurs courses sur les agents de sécurité. "Nous sommes-là pour faire appliquer le règlement, par pour être la cible de clients mécontents. C'est déplorable d'en arriver-là", explique Cédric Cinquin de France Protector, une société qui intervient partout en France.

'Il arrive que des clients montent sur les caisses pour porter des coups aux agents dixit Cédric Cinquin, de la société France Protector

La direction de Casino n'a pas souhaité réagir. Les clients récalcitrants s'exposent à une amende de 135 euros .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess