Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Rouen : le propriétaire du chien Wang convoqué au tribunal de police pour mauvais traitements

Le sort de ce malamute enfermé dans une cave l'an dernier avait ému les voisins à Rouen. Son propriétaire devait être jugé par le tribunal de police ce jeudi. L'affaire a été renvoyée et l'association qui s'occupe de l'animal va devoir attendre pour pouvoir le confier à une famille d'accueil.

Wang vit depuis 13 mois dans une pension canine en Seine-et-Marne
Wang vit depuis 13 mois dans une pension canine en Seine-et-Marne - Photo Philippe Toutenelle

Rouen, France

Le propriétaire de Wang est poursuivi pour mauvais traitements mais il ne sera finalement jugé que le 28 avril 2020. Le tribunal de police a renvoyé l'affaire pour un problème de procédure. Un fâcheux contretemps pour l'association qui s'occupe de l'animal depuis 13 mois. Depuis que la police a saisi le chien sur l'insistance des voisins et du G.I.A.P.A., le groupement d'intervention actif de protection animale. 

Le sort de Wang avait ému tout le quartier de l'Ile Lacroix, à Rouen. Durant l'été, les voisins avaient alerté France Bleu Normandie sur les conditions de vie de ce malamute de deux ans à peine, enfermé sur un balcon par 40 degrés, puis dans la cave d'un immeuble

Placé dans une pension canine en Seine-et-Marne, en octobre 2018, Wang va beaucoup mieux. "Il faisait 23 kilos quand on l'a recueilli, il a plus que doublé son poids aujourd'hui" raconte le président du G.I.A.P.A., Philippe Toutenelle. Le chien a été éduqué, socialisé, s'est bien habitué à son nouvel environnement mais il ne peut toujours pas être adopté en l'absence de décision de justice. Officiellement, il appartient toujours à son propriétaire. 

L'association qui s'occupe de Wang souhaiterait que la justice ordonne le placement de Wang dans une famille d'accueil, mais pour cela il faudra attendre le 28 avril 2020, date à laquelle une nouvelle audience a été fixée. "Nous avons déja des candidats et nous avons retenu pour lui une famille qui connaît bien la race et qui est prête à venir le chercher dès qu'on aura l'autorisation de la justice" explique Philippe Toutenelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu