Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Rouen : c'est la ruée vers les centres de contrôle technique avant la réforme

mercredi 9 mai 2018 à 6:07 Par Victoria Koussa, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

De mémoire de mécanicien rouennais, c'est du jamais vu. Leurs garages sont surbookés par des automobilistes paniqués avant la réforme du 20 mai prochain qui prévoit des contrôles techniques plus stricts.

Olivier Debonne, contrôleur technique à Sotteville-lès-Rouen, surbooké depuis un mois.
Olivier Debonne, contrôleur technique à Sotteville-lès-Rouen, surbooké depuis un mois. © Radio France - Victoria Koussa

Rouen, France

Une dizaine d'euros et des points de contrôle en plus. Ces changements prévus par la réforme du contrôle technique, qui entrent en vigueur le 20 mai prochain, inquiètent beaucoup d'automobilistes dans l'agglomération rouennaise. Preuve en est : il n'y a plus - ou presque plus - de rendez-vous disponible avant cette date dans les garages. "C'est du jamais vu", confirme Olivier Debonne, contrôleur technique à Sotteville-lès-Rouen, qui ne prend plus de pause déjeuner depuis un mois pour honorer la trentaine de contrôles par jour. 

Plus de points de contrôles

En tout, il n'y aura plus 123, mais 132 points de contrôle sur une voiture à la fin du mois. "Des automobilistes ont peur qu'avec ces nouveaux points et les nouveaux critères qui vont avec, ils doivent envoyer leur voiture à la casse et en racheter une nouvelle", explique Mansour Tefzel, gérant d'Autosécuritas à Rouen. Il ajoute : "j'ai même un client qui a pleuré la semaine dernière car je n'avais pas de rendez-vous à lui proposer"

Plus de points de contrôle signifie plus de temps de travail pour les mécaniciens contrôleurs et donc un contrôle technique plus cher. Chez Autosécuritas par exemple, il va passer de 65 à 75€. "Tous les deux ans, ça fait un coût (...) de toute façon, l'Etat nous rackette", souffle Patrick, l'un des nombreux clients à se presser pour faire contrôler sa voiture avant la date fatidique du 20 mai.