Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby : après la mort d'un jeune joueur, Philippe Challande, tétraplégique suite à un accident de rugby, réagit

-
Par , France Bleu Isère

Dimanche sur un terrain de rugby, à Bordeaux, Nicolas Chauvin, 19 ans, joueur espoir du Stade Français, faisait un arrêt cardiaque suite à un placage. Il est décédé, mercredi. Le rugby est-il dangereux ? Philippe Challande, un ancien joueur isérois devenu tétraplégique, après un accident, témoigne.

Philippe Challande, tétraplégique aujourd'hui, devant une photo de lui, quand il était joueur de rugby
Philippe Challande, tétraplégique aujourd'hui, devant une photo de lui, quand il était joueur de rugby -

Le monde du rugby est en deuil, après la mort de Nicolas Chauvin, 19 ans, jeune joueur espoir du Stade Français, décédé des suites d'un traumatisme cervical, après un placage, dimanche dernier, à Bordeaux.  Son cœur s'est arrêté. Il a pu être réanimé. Maintenu en coma artificiel, il est décédé mercredi.

L'été dernier, un autre jeune joueur, d’Aurillac, cette fois, était mort dans des conditions similaires.  Dans un communiqué, la Fédération française de rugby dit qu'elle va continuer à être force de proposition pour faire évoluer les règles du rugby afin de renforcer la sécurité des pratiquants.

Philippe Challande a revécu son propre accident

La mort de Nicolas Chauvin a bouleversé un ancien joueur de rugby isérois, Philippe Challande. Il est aujourd'hui tétraplégique après un accident lors d'un match. Ce 9 novembre 97, talonneur au sein du club de l'Assmida, l'Association sportive de Saint Marcel-Isle d'Abeau, dans le nord-Isère, il dispute un match de rugby à Saint Marcel Bel Accueil. 

"C’est terrible de mourir si jeune en pratiquant son sport" - Philippe Challande

Lors d'une mêlée, il a le cou brisé et se retrouve tétraplégique à 30 ans. Grandement handicapé, il a besoin d’être assisté dans tous les actes de la vie quotidienne et a du mal a parler. La mort de Nicolas Chauvin l'a bouleversé. : "C'est terrible de mourir comme cela à 19 ans, en pratiquant son sport. Cela m'a fait repenser à mon propre accident, quand je me suis retrouvé par terre, incapable de bouger. C'est un accident. Aujourd'hui, les chocs sont plus violents car les joueurs sont plus grands, plus musclés, plus rapides."

Philippe Challande est fataliste : "C'est le destin. Moi, j'aurais pu avoir un accident moto, mais, c'est au rugby que j'ai eu mon accident."

"Le rugby doit rester le rugby" - Philippe Challande

Alors faudrait-il changer les règles du jeu pour rendre le rugby moins dangereux ? Malgré son terrible accident, Philippe Challande ne le pense pas. " Le rugby doit rester le rugby, c'est un sport de combat et les chocs sont inévitables. Des choses ont déjà été changées, comme les entrées en mêlée." 

Une association, Unis pour Philippe, a été créée pour soutenir l'ancien talonneur, qui est aussi aidé financièrement par la fondation Albert Ferrasse. "Je vis seul, ma vie aujourd'hui c'est la télé, la routine, les amis du rugby qui ne m'ont jamais laissé tomber, la famille..." Malgré ce qui lui est arrivé, Philippe Challande reste passionné par ce sport, qui a pourtant brisé sa vie. Une minute d'applaudissements sera respectée en hommage à Nicolas Chauvin ce week-end avant chaque match amateur et professionnel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess