Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Rugby : la cause de la mort du jeune joueur d'Aurillac Louis Fajfrowski est "accidentelle" selon le parquet

jeudi 8 novembre 2018 à 15:26 Par Géraldine Marcon, France Bleu, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Hérault

Le décès du rugbyman aurillacois Louis Fajfrowski survenu en août dernier après un choc lors d'un match est "accidentel" selon les conclusions du parquet communiquées ce jeudi. La mort de ce jeune sportif âgé de 21 ans avait suscité une immense émotion dans le monde du rugby.

Louis Fajfrowski est décédé après un choc sur le terrain le 10 août 2018.
Louis Fajfrowski est décédé après un choc sur le terrain le 10 août 2018. © Maxppp - Christian Stavel

Aurillac, France

Le parquet d'Aurillac a conclu ce jeudi à une cause "accidentelle"pour expliquer la mort brutale de Louis Fajfrowski. Le jeune rugbyman, qui évoluait au Stade Aurillacois, est décédé après un choc sur le terrain lors d'un match amical le 10 août dernier. 

Ce jour-là, alors que le club cantalien affrontait Rodez, le sportif de 21 ans est sorti du terrain après un choc à l'heure de jeu. Accompagné d'un médecin, il a rejoint les vestiaires, où il a perdu connaissance à plusieurs reprises. Des secours ont rejoint l'équipe médicale du club mais n'ont pas réussi à ranimer le joueur.  

Une mort accidentelle selon les conclusions du Parquet

L'autopsie réalisée quelques jours plus tard n'avait pas permis d'établir les causes du décès. Des analyses complémentaires ont donc été menées. Selon le procureur de la République d'Aurillac, plusieurs facteurs ont conduit à la mort de Louis Fajfrowski. Il aurait subi "un traumatisme thoracique précordial, responsable d'une commotion cardiaque létale sur un cœur pathologique".  Pour le parquet, il s'agit donc d'une mort accidentelle à la suite d'un plaquage, et non pas à cause de ce geste.  

Ce décès avait suscité une immense émotion dans le milieu du rugby, et avait conduit à une nouvelle alerte lancée par le Pr Jean Chazal, neurochirurgien à Clermont-Ferrand, connu pour ses prises de position pour un rugby moins générateur de commotions