Faits divers – Justice

Run mortel de Saint-Herblain : 5 ans de prison ferme

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan lundi 5 septembre 2016 à 18:32

A la sortie de la salle d'audience, les amis du prévenus et la famille de la jeune fille décédée se sont déplacés en nombre au palais de justice de Nantes.
A la sortie de la salle d'audience, les amis du prévenus et la famille de la jeune fille décédée se sont déplacés en nombre au palais de justice de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Sa voiture folle avait causé la mort d'une jeune vendéenne de 17 ans, lors d'une course sauvage organisée sur la zone industrielle de Saint-Herblain, derrière Ikea, en octobre dernier. Un homme de 42 ans a été condamné ce lundi à 5 ans de prison ferme. Il est maintenu en détention.

Beaucoup d'émotion ce lundi après-midi dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nantes. La mère de la victime Mélissa André, décédée à l'âge de 17 ans s'est exprimée à la barre. Ce vendredi 30 octobre 2015, son enfant était venue assister à un run, une course de voiture, sauvage, dans une longue rue toute droite de la zone industrielle de Saint-Herblain, près de Nantes, derrière le magasin Ikea.

"Elle venait de passer son bac"

"Elle avait eu son permis, elle venait d'acheter une voiture. C'était une sportive, elle faisait du twirling à Beauvoir-sur-mer. Elle s'occupait beaucoup d'enfants. Je pensais qu'elle partait passer une bonne soirée", enchaîne Colette André, la mère de la victime.

"A ce père de famille de 40 ans, qui roule à 120km/h et utilise son frein à main, je ne pardonne pas ce geste de barbarie meurtrière. Je pensais qu'à cet age on est raisonnable", dit-elle.

 Ce procès n'est pas celui des runs sauvages, mais celui d'un quasi criminel" - Le procureur Pierre Dupire

Ce soir là, le conducteur roule sans permis. Il a bu 3 verres de vin et une dizaine de bières. Il roule beaucoup trop vite dans une zone limitée à 50km/h. et il fait ça pour se faire remarquer souligne le procureur.

Le conducteur responsable du décès de la jeune spectatrice explique Pierre Dupire est un frustré. Avec ces dérapages, à bord non pas d'un bolide mais d'une épave aux pneux lisses.Il se donne en spectacle, essaye de se faire remarquer pour qu'on l'accepte dans une de ces courses. C'est un danger public. Il fait un carnage.

L'avocat du prévenu essaye de le faire passer pour un bouc-émissaire. Il plaide l'inconscience collective : on fait boire son client, et on le laisse prendre la voiture de sa fille. Que fait la police et la préfecture contre ces runs demande maître Jean-Michel Pollono ? Deux semaines après ça recommençait, et aujourd'hui ces courses sauvages continuent fait remarquer la robe noire.

Le prévenu est reconnu coupable d'homicide involontaire. Il est condamné à 5 ans de prison ferme et est maintenu en détention.

Partager sur :