Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sa voisine ne veut pas de lui, il dépose des crottes de chien devant sa porte à Moulins-lès-Metz

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un habitant de Moulins-lès-Metz n'a pas supporté d'être éconduit par sa voisine. Après l'avoir couverte de fleurs, il a fini par couvrir sa façade de crottes de chien. La dame de 49 ans, en dépression a déposé plainte. L'homme de 57 ans devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Richard Villalon

Metz, France

Les histoires d'amour finissent parfois très mal, surtout quand elles ne sont pas partagées. Un habitant de Moulins-lès-Metz, âgé de 57 ans, domicilié au rez-de-chaussée de son immeuble, est tombé amoureux de sa voisine. Une jolie dame de 47 ans qui habite elle aussi au rez-de-chaussée de l'immeuble d'en face depuis cinq ans. 

Des bouquets de fleurs puis des crottes de chien

Au début, l'homme interpelle gentiment sa voisine, puis il dépose devant sa porte des bouquets de fleurs. Mais la dame l'éconduit "de manière cordiale mais ferme" explique une source judiciaire. Les relations se dégradent ensuite avec des insultes "dont certaines font référence aux origines maghrébines" de la voisine qui retrouve régulièrement des crottes de chien sur sa façade. Elle est obligée de laisser ensuite ses volets fermés pour retrouver un peu de calme. 

La mairie et le bailleur interviennent

Les interventions et tentatives de médiation de la mairie et du bailleur ne font pas évoluer la situation et la dame amaigrie et sous antidépresseur dépose plainte mardi 3 septembre. Une enquête de voisinage confirme les dires de cette habitante de Moulins-lès-Metz. 

Connu de la justice

Le quinquagénaire est interpellé mardi, connu des services de police, il a été examiné par un psychiatre. Il a été déféré devant le parquet de Metz et devra s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Metz. Il devra répondre des faits d'injures à caractère racial et harcèlement. Il devrait être soumis à un contrôle judiciaire strict visant à empêcher une réitération des faits d'ici le jugement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu