Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sables-d'Olonne : ivre, il jette des meubles sur les policiers de son balcon

-
Par , France Bleu Loire Océan
Les Sables-d'Olonne, France

Alertée par une bagarre, la police s'est rendue chez un Sablais de 22 ans qui n'a pas supporté leur présence. Il leur a donc lancé des projectiles avant d'être interpellé.

Le commissariat de police des Sables-d'Olonne en Vendée.
Le commissariat de police des Sables-d'Olonne en Vendée. © Radio France - Marc Bertrand

Appelée pour une bagarre dans un appartement, la police des Sables-d'Olonne s'est rendue chez un homme de 22 ans vendredi 27 mars 2020 peu avant 22h. La première fois, le locataire leur promet que la situation va s'apaiser. La seconde, les policiers évacuent les hommes à l'intérieur, des sans domicile fixe, et patientent quelques minutes sur place pour vérifier qu'ils ne retournent pas sur les lieux.

Une présence qui dérange le locataire

Le jeune sablais ne supporte pas la présence des agents devant son immeuble. Il sort en furie sur son balcon, les insulte, brise la baie vitrée et se met à leur jeter des meubles et des morceaux de verre. Par chance, il n'y a aucun blessé, seulement des dégâts matériels sur les voitures de police.

A sa porte, d'autres policiers essaient de le ramener à la raison, en vain. Sur son extérieur, le jeune locataire, dans un état proche de la démence, peut tomber à tout moment. Un policier de la BAC tire en sa direction au flash-ball pour le faire reculer. Au même moment, les autres agents fracturent sa porte et finisse par l'interpeller. 

Au commissariat, le Sablais, toujours très agité, crache sur la police. Après un passage en cellule de dégrisement, il reconnaît les faits, notamment des menaces de mort lancées aux policiers. Remis en liberté, il sera poursuivi et son profil psy étudié par le corps médical.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu