Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dégoût et colère du maire après le saccage de la gare de Saillans

mardi 13 février 2018 à 12:20 Par Sonia Ghobri, France Bleu Drôme Ardèche

La gare de Saillans, dans la Drôme, a été vandalisée dans la nuit de samedi à dimanche. Le maire de la commune exprime sa colère.

La borne de tickets, après le saccage de la gare de Saillans
La borne de tickets, après le saccage de la gare de Saillans - Mairie de Saillans

Saillans, France

Le ou les casseurs ont détruit la borne de tickets, des lampadaires, l'horloge. Ils ont tenté de mettre le feu à des panneaux d'affichage. Ils ont foncé avec une voiture, sur les box à vélos. Ils ont fortement esquinté une voiture garée sur le parking.  Les dommages matériels à la gare de Saillans (Drôme) ne manquent pas. 

Une voiture endommagée par le ou les casseurs  - Aucun(e)
Une voiture endommagée par le ou les casseurs - Mairie de Saillans

"De la colère, du dégoût et une incompréhension totale" — Vincent Beillard, le maire de Saillans

Le maire de Saillans, Vincent Beillard, exprime son écœurement

Pour Vincent Beillard, le maire de Saillans, "c'est un acte de vandalisme totalement gratuit".  Il est d'autant plus en colère que selon lui, les élus se battent depuis des années pour dynamiser cette petite gare isolée. Le maire regrette que cet acte vienne briser la tranquillité du village : "on se dit qu'on habite un village où chacun se connait, où il y a du bien-vivre ensemble. Et d'un seul coup, cet acte de vandalisme vient casser ce contrat social". Une réunion entre la mairie et la SNCF aura lieu jeudi, pour déterminer l'action à mener.