Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Avertin : Des individus décrochent le portrait d'Emmanuel Macron à la mairie

-
Par , France Bleu Touraine

Le portrait d'Emmanuel Macron a été décroché de son emplacement à la mairie de Saint-Avertin, ce jeudi, en tout début d'après-midi. Une action menée par une petite dizaine d'individus. L'un d'eux est en garde à vue. Dans un communiqué, le collectif Action non-violente-COP21 revendique cette action.

Un tel décrochage a déjà eu lieu dans le hall de la mairie du XIXe arrondissement de Paris en mai dernier
Un tel décrochage a déjà eu lieu dans le hall de la mairie du XIXe arrondissement de Paris en mai dernier © Maxppp - Guillaume Georges

Saint-Avertin, France

Une petite dizaine de personnes s'est introduite à la mairie de Saint-Avertin ce mardi, en tout début d'après-midi. La préfecture d'Indre-et-Loire parle d'une introduction "par ruse". Ce groupe s'est ensuite rendu à la salle des mariages où il a décroché le portrait d'Emmanuel Macron. Portrait qui, dans la manœuvre, a d'ailleurs été dégradé. Les individus sont tous parvenus à s'enfuir, sauf un qui a été interpellé par la police municipale, puis placé en garde à vue au commissariat de Tours. 

Dans un communiqué, la préfecture dit condamner "avec la plus grande fermeté ces agissements, auxquels il sera donné une suite judiciaire". On ne sait pas encore pour quelle raison cette action a eu lieu, mais ailleurs en France, cela fait plusieurs mois maintenant que de tels décrochages de portraits se produisent à l'initiative de militants écologistes pour dénoncer "l'inaction du chef de l'Etat face à l'urgence climatique".

Laurent Raymond, le maire de Saint-Avertin, condamne aussi dans un communiqué cette action et le mode opératoire qui vise à remplacer le portrait du président de la République par une affiche militante.

Garant du respect des institutions publiques et de l’intégrité physique et morale des agents placés sous sa responsabilité, le Maire remercie ceux qui se sont interposés et les assure de tout son soutien.

Dans un communiqué, le collectif Action non-violente-COP21 revendique cette action et explique que ce sont dix de ses membres qui en sont à l'origine.