Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Saint-Brieuc : des bouteilles d'acide lancées sur les forces de l'ordre lors d'un rassemblement de lycéens

vendredi 7 décembre 2018 à 13:00 Par Johan Moison, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Des bouteilles en plastique remplies d'acide ont été lancées vers les forces de l'ordre devant la Préfecture de Saint-Brieuc ce vendredi matin. La situation s'est rapidement apaisée.

Plus de 200 lycéens rassemblés devant la Préfecture de Saint-Brieuc
Plus de 200 lycéens rassemblés devant la Préfecture de Saint-Brieuc © Radio France - Johan Moison

Saint-Brieuc, France

La scène n'a duré que quelques minutes. Vers 9h30 ce vendredi matin, environ 200 lycéens arrivent sur le parking devant la Préfecture de Saint-Brieuc où sont rassemblés une vingtaine de gilets jaune. Moment de flottement. 

Des bouteilles remplies d'acide et d'aluminium

Quelques pétards explosent. Une première bouteille en plastique remplie d'un liquide vole en direction des policiers postés devant le bâtiment. Trois bouteilles au total sont lancées ainsi par des jeunes dont on ignore s'ils sont lycéens. 

Ces bouteilles étaient "remplies d'acide et d'aluminium" selon la Police. Des gilets jaunes ont tenté d'apaiser la situation. Il n'y a pas eu de blessés et ces incidents n'ont duré que quelques minutes

La Police n'a pas eu besoin d'intervenir pour disperser les manifestants qui sont partis eux-mêmes  vers un lycée de la ville.