Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Brieuc : un adolescent exhibe un pistolet airsoft dans les couloirs du lycée Chaptal

mercredi 14 février 2018 à 11:50 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Au collége - lycée Chaptal de Saint-Brieuc, trois élèves ont été interpellés ce mercredi matin alors qu'ils avaient brandi un pistolet Airsoft dans un couloir du lycée. La police a déployé d'importants moyens. Les trois adolescents de 14 et 15 ont passé quelques heures en garde à vue.

Les lycéens ont sorti l'arme factice dans l'enceinte de l'établissement
Les lycéens ont sorti l'arme factice dans l'enceinte de l'établissement - DR

Dans le contexte actuel de menaces terroristes, les policiers de Saint-Brieuc ont déployé des moyens très importants, vingt cinq fonctionnaires au total. 

Le niveau 2 d'alerte a en effet dû être déclenché. Il est 9h38 ce mercredi matin quand un enseignant voit dans un couloir trois élèves dont un collégien de 3ème qui exhibe une arme, un pistolet airsoft. Le proviseur alerte immédiatement les forces de l'ordre. Les premiers policiers sont sur place, 5 min après. Les 3 élèves de 14 et 15 ans sont identifiés et interpellés. Dans le même temps, une partie des élèves est confiné.

Les trois collégiens interpellés sont interrogés sur place. Ils reconnaissent rapidement les faits.  Le propriétaire du pistolet, explique qu'il avait apporté cette arme au collège en vue d'une partie de pistolet à bille prévue dans la soirée. Celui qui a brandi l'arme reconnait qu'il l'a fait pour s'amuser. Le troisième n'a fait qu'assister à la scène. Les trois adolescents n'avaient pas l'intention de faire peur à qui que soit. D'ailleurs, il n'y a pas eu de mouvement de panique, peu d'élèves les ont vu faire.  L'arme est certes une arme de type airsoft, qui fonctionne avec des billes de plastique, mais elle ressemble à s'y m'éprendre à un pistolet automatique. Les trois adolescents ont donc été placés en garde à vue quelques heures avant d'être libérés. Le propriétaire du pistolet et celui qui l'a exhibé sont convoqués devant un juge pour enfants le 17 avril prochain, pour "intrusion d'une arme dans un établissement scolaire".