Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Saint-Denis : des collégiens agressés pendant leur cours de sport

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Saint-Denis, France

Les professeurs du collège Elsa Triolet de Saint-Denis n'ont pas fait cours jeudi matin. La veille, des élèves ont été frappés par un groupe de jeunes, pendant un cours de sport au stade Auguste Delaune. Les professeurs d'EPS dénoncent une sécurité qui "n'est pas assurée" pour les collégiens.

Au stade Auguste Delaune de Saint-Denis
Au stade Auguste Delaune de Saint-Denis © Radio France - Rémi Brancato

La scène est violente et choquante pour les élèves d'une classe du collège Elsa Triolet de Saint-Denis. Mercredi matin, ils se rendent en cours de sport, à environ 15 minutes de marche de l'établissement, au stade Auguste Delaune, avec leur professeur. Un groupe de jeunes les prend à partie, les insulte, puis en vient aux mains. Le professeur réussit à les faire partir mais les jeunes agresseurs reviennent munis de bâtons et d'une barre de fer. Aucun élève n'est blessé et l'enseignant, choqué, réussit à ramener sa classe dans l'établissement.

Des projectiles jetés sur les classes d'EPS

Le trajet de l'établissement au stade oblige les classes à traverser une cité de Saint-Denis. "Dans la cité, on a déjà reçu des projectiles, une bouteille en verre a déjà explosé au pied d'un collègue" raconte Pauline Da Silva, professeure d'EPS.

"Ils ont menacé nos élèves" raconte cette professeure d'EPS

Un "accompagnement" proposé aux professeurs

Après cette agression, il n'y a eu aucun cours dans le collège ce jeudi matin. Le proviseur de vie scolaire, qui est le référent pour la sécurité de l'éducation nationale en Seine-Saint-Denis, a rendu visite aux enseignants. La direction académique départementale assure à France Bleu Paris qu'un "accompagnement" est proposé aux professeurs face à cette situation "inacceptable". Une plainte a été déposée.

La sécurité de nos élèves n'est pas assurée" - une professeure d'EPS

Les professeurs, eux, dénoncent une situation qui dégénère. "On est obligé de se déplacer, on fait vingt minutes à pieds" rappelle Pauline Da Silva : "on banalise des choses qui ne devraient pas se banaliser et avec ce qui s'est passé on se dit que ce n'est plus possible : la sécurité de nos élèves n'est pas assurée".

Des violences aussi lors des sorties d'EPS d'un autre collège

Les professeurs rappellent par ailleurs que des faits de violence se sont déjà produit récemment, lors de cours d'EPS d'un autre établissement, le collège Henri Barbusse de Saint-Denis. Pour le moment la direction académique départementale ne fait pas de lien entre les deux situations mais travaille aux "protocoles de sécurité" avec la police et la mairie de Saint-Denis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess