Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Denis : un blessé grave après la violente agression d'un groupe d'adolescents au cours d'une sortie jeunesse

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

En marge d'une sortie organisée par les animateurs de la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), un groupe d'adolescents a été violemment agressé jeudi soir par une quinzaine de personnes qui les attendaient à la sortie du cinéma du Stade de France. L'un des adolescents a été gravement blessé.

Des adolescents agressés à Saint-Denis au cours d'une sortie jeunesse.
Des adolescents agressés à Saint-Denis au cours d'une sortie jeunesse. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Saint-Denis, France

Un groupe d'une vingtaine d'adolescents qui participaient à une sortie jeunesse, jeudi soir, au cinéma Gaumont près du Stade de France, a été violemment agressé jeudi soir vers 20h15 à Saint-Denis. 

Un jeune dans un état critique

Une quinzaine d'individus ont débarqué de toute vitesse en voiture, sont descendus et ont attaqués les jeunes à coups de poings et de pieds. Ils ont aussi utilisé des bombes lacrymogènes.

L'un des adolescents, âgé de 15 ans, a été particulièrement pris pour cible. Il a été roué de coups alors qu'il était au sol. Il a été conduit par le SAMU dans un hôpital. Il est blessé gravement mais on pronostic vital ne serait plus engagé, selon Laurent Russier, le maire de Saint-Denis.

Aucune interpellation

L'élu communiste salue le sang-froid de l'éducatrice et des animateurs qui ont tenté de protéger les ados et qui ont prévenu les secours. L'intervention rapide de la police a permis de disperser les assaillants et de prodiguer les premiers soins, précise le maire. La ville a mis en place une cellule de soutien psychologique ce vendredi pour les animateurs et les adolescents qui sont très choqués.

"Les violences doivent s'arrêter", dit-il dans son communiqué. "Quelles qu'en soient les raisons, le déferlement d'une telle violence est inadmissible". Laurent Russier appelle le département, la région mais aussi l'Éducation nationale à la mobilisation générale pour mettre fin à ces violences commises en bandes. 

Les agresseurs ont pu prendre la fuite. Il n'y a eu pour l'instant aucune interpellation.

Choix de la station

France Bleu