Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Denis : un médecin, un infirmier et un ambulancier du SMUR violemment agressés mardi

mercredi 6 juin 2018 à 18:35 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris

Quatre et sept jours d'incapacité totale de travail (ITT) pour deux urgentistes au groupement hospitalier de Saint-Denis. Ils ont été violemment pris à parti par deux individus sur le parking. Les agresseurs présumés ont été placés en garde à vue.

centre général hospitalier Saint-Denis
centre général hospitalier Saint-Denis © Maxppp - Olivier Corsan

Saint-Denis, France

Une agression violente contre un médecin, un infirmier et un ambulancier a eu lieu mardi sur le parking du centre hospitalier général de Saint-Denis.

L'équipe s'apprêtait à partir en intervention de secours, quand une voiture a frôlé de très près le médecin qui se trouvait hors de l'ambulance à ce moment là. S'ensuit une altercation. Deux individus s'en prennent violemment au médecin.  Coups de pieds, coups de poings. L'infirmier et l'ambulancier s'interposent. Deux des urgentistes sont blessés avec des ITT de quatre et sept jours et c'est en état de choc qu'ils se présentent au commissariat de Saint Denis  pour déposer plainte avant d'être pris en charge par le médecin de l'Unité Médico-Judiciaire puis la cellule d'urgence médico-psychologique de Bobigny. 

Garde à vue pour les agresseurs présumés

Les deux auteurs présumés des faits ont été interpellés et placés en garde à vue. L'enquête a été confiée au commissariat de Saint Denis. La direction de l'hôpital et l'équipe des urgences dénoncent par communiqué ces faits de violence et affirment leur soutien aux trois urgentistes agressés..