Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Didier-en-Velay : exercice de sécurité civile inédit en Haute-Loire

Une centaine de gendarmes et une soixantaine de pompiers sont intervenus mercredi matin au collège Roger-Ruel à Saint-Didier-en-Velay pour un exercice de sécurité civile. Le scénario était celui d'une attaque terroriste dans le collège.

L'exercice s'est déroulé au collège Roger-Ruel, à Saint-Didier-en-Velay.
L'exercice s'est déroulé au collège Roger-Ruel, à Saint-Didier-en-Velay. © Radio France - Tifany Antkowiak

Saint-Didier-en-Velay, France

Un important dispositif de secours et de sécurité mercredi matin autour du collège Roger-Ruel à Saint-Didier-en-Velay, en Haute-Loire. Une centaine de gendarmes était mobilisée, et une soixantaine de pompiers pour prendre en charge 23 victimes d'une fausse attaque terroriste. Il s'agissait d'un exercice de sécurité civile, le premier de ce genre dans un collège en Haute-Loire.

220 collégiens ont participé à l'exercice

L'objectif était de vérifier que la chaîne d'alerte et d'intervention fonctionne à chaque maillon. Le préfet de Haute-Loire, la sous-préfète d'Yssingeaux, le procureur mais aussi le directeur académique ont joué leur rôle dans cette opération, dans les conditions du réel. Tous se sont rendus au collège pour constater le déploiement des différents périmètres de sécurité et de secours. 220 élèves (de 4e et 3e) du collège Roger-Ruel ont également participé à cet exercice, ainsi que des bénévoles de la Croix rouge. 

Cet exercice était organisé quelques mois après l'activation (en novembre 2018) des PPMS (Plan particulier de mise en sécurité) dans tous les établissements de Haute-Loire. Depuis la mise en place de ces plans d'ailleurs, des travaux ont déjà été menés dans les collèges. "Tous ont une alarme PPMS particulière, c'est-à-dire que ce n'est pas le même type de sonnerie, et en plus, le chef d'établissement a à sa disposition une sorte de centrale avec micro où il peut s'adresser l'ensemble des personnels et des élèves", explique Jean-Willimas Semeraro, le directeur académique de Haute-Loire. 

La préfeture de Haute-Loire, Yves Rousset, précise qu'un exercice "de même nature" devrait bientôt être organisé sur un site touristique du département.