Société DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

L'église de Saint-Étienne-du-Rouvray rouvre ses portes, deux mois après l'assassinat du père Hamel

Par Clémentine Vergnaud et Lauriane Delanoë, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu samedi 1 octobre 2016 à 20:19 Mis à jour le dimanche 2 octobre 2016 à 10:02

La cérémonie va se dérouler sous haute surveillance à l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray
La cérémonie va se dérouler sous haute surveillance à l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray © Maxppp -

Un peu plus de deux mois après l'assassinat du prêtre Jacques Hamel, l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray rouvre ses portes ce dimanche après-midi, en présence de 250 personnes invitées par la paroisse. La cérémonie sera retransmise sur un écran géant.

Les cloches de Saint-Étienne-du-Rouvray vont à nouveau sonner pour les messes. L'église rouvre ses portes ce dimanche après-midi, plus de deux mois après l'assassinat du père Jacques Hamel, le 26 juillet.

L'archevêque de Rouen Dominique Lebrun célébrera un rite pénitentiel de réparation avant la messe, afin de "laver" l'église du crime qui y a été commis.

La procession partira à 15h30 du presbytère de Saint-Étienne-du-Rouvray, place de la Libération, pour rejoindre l'église. Quelque 250 paroissiens et des représentants de différents cultes assisteront la cérémonie dans l'édifice. Les autres devront la suivre sur un écran géant, sur le parvis.

"On a un peu peur. Mais on sera tous là à se tenir la main, pour passer à autre chose" (Sylvie Delarue, bénévole de la paroisse)

Se réapproprier l'église

Pour les paroissiens, cette cérémonie est une étape essentielle du deuil. "Cette église, je vais la retrouver, la bichonner, la caresser", avance Sylvie Delarue, une bénévole de la paroisse. Cette catéchiste de 64 ans animait des messes avec le prêtre assassiné. "Il y aura toujours le souvenir du père Jacques. Il sera toujours là".

Sylvie Delarue veut retrouver son église.

Pour les Stéphanais, c'est un signe que la vie reprend son cours, après le traumatisme. "Il faut que les dimanches redeviennent comme avant, avec les paroissiens sur la place de l'église pour la messe", espère une boulangère. "Ca fait partie de la vie d'une commune, d'avoir une église en centre-ville", ajoute le gérant du PMU de la rue Gambetta, Gilles Perdrigeat.

Une cérémonie sous haute surveillance

Le centre-ville de Saint-Étienne-du-Rouvray sera bouclé pour cette cérémonie. Le stationnement est interdit aux abords de l'église. Les piétons pourront accéder à la place par deux entrées : rue Gambetta, et rue Masqueray.