Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

Saint-Étienne-du-Rouvray : un imam rouennais choqué par la mort d'un "homme de dialogue, d'écoute"

mercredi 27 juillet 2016 à 6:00 Par Bénédicte Courret et la rédaction, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Après la mort d'un prêtre de Saint-Étienne-du-Rouvray égorgé lors d'une prise d'otages revendiquée par l'organisation Etat islamiste, un imam de l'agglomération de Rouen est sous le choc. Il connaissait le prêtre assassiné, un homme "de dialogue et d'écoute".

L'église de Saint-Étienne-du-Rouvray où un prêtre a été égorgé ce mardi 26 juillet.
L'église de Saint-Étienne-du-Rouvray où un prêtre a été égorgé ce mardi 26 juillet. © Maxppp - Ian Langsdon

Saint-Étienne-du-Rouvray, France

Un prêtre a été égorgé ce mardi dans l'église du centre ville de Saint-Étienne-du-Rouvray au sud de Rouen. Deux hommes sont entrés dans l'église à l'heure de la messe, et ont pris cinq personnes en otage. Ils ont tué le prêtre, blessé grièvement une religieuse et une autre fidèle légèrement. Ils se revendiquaient de Daech. C'est un nouveau choc pour la communauté musulmane.

J'ai du mal à admettre que ça s'est fait chez nous, en Normandie."

Brahim Charafi, imam à la mosquée de Canteleu, aumônier à la prison de Rouen, connaissait le père Jacques Hamel. "J'ai du mal à réaliser que ça s'est produit à quelques pas de chez moi, d'admettre que ça s'est fait chez nous en Normandie" réagit-il après le drame. "Je me mets à la place des familles, des victimes. J'ai rencontré cet homme admirable, un homme de débat, de dialogue, d'écoute, attentif : assassiné de cette manière-là, on ne peut pas qualifier ces gens d'humains, c'est impossible."

Brahim Charafi qui dénonce vivement cet attentat :"En tant que Français de confession musulmane, on est entre le marteau et l'enclume. C'est difficile à supporter : ce sont des gens qui tuent au nom de notre religion, sachant que notre religion ne pourra jamais cautionner d'aucune manière aucune sorte de tuerie ou d'assassinat comme ceux-ci. D'autant plus qu'il s'agit d'un homme de foi."

Brahim Charafi, imam de la mosquée de Canteleu dans l'agglomération de Rouen