Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Etienne : il tire sur les fenêtres de son voisin muet parce qu'il fait trop de bruit

samedi 18 août 2018 à 20:13 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Un homme a manqué de sang-froid dans la nuit de vendredi à samedi rue Montesquieu à Saint-Etienne (Loire). Excédé par les cris de son voisin sourd et muet, il a tiré sur son appartement avec une carabine.

L'homme a tiré sur les fenêtres de son voisin rue Montesquieu à Saint-Etienne
L'homme a tiré sur les fenêtres de son voisin rue Montesquieu à Saint-Etienne © Maxppp - JL. PRADELS

Saint-Étienne, France

Les faits se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi dans un immeuble de la rue Montesquieu quartier Fauriel à Saint-Etienne. Un homme a été placé en garde à vue.

Plusieurs impacts sur la façade

C'est ce samedi matin qu'un homme sourd et muet contacte, avec l'aide d'une tierce personne on l'imagine, la police de Saint-Etienne. Au réveil, il remarque que la façade de son appartement est endommagée. En effet, une vitre est éclatée et les volets sont marqués de plusieurs petits impacts. Lui n'est pas blessé.

Le voisin avoue les faits

La police se rend alors sur place et se lance dans une enquête de voisinage. Un résident de l'immeuble finit par avouer avoir tiré sur la façade de son voisin handicapé. Il a tiré à plusieurs reprises avec sa carabine "de type fête foraine" précise la police. Il ne supportait plus les cris de ce dernier la nuit, d'autres voisins se seraient également plaints.

Cet homme de 45 ans a été placé en garde à vue ce samedi, il a été relâché quelques heures plus tard. Il n'était jusque là pas connu des services de police. L'enquête se poursuit.