Faits divers – Justice

Saint-Étienne : la crèche de la cathédrale Saint-Charles incendiée

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu samedi 7 janvier 2017 à 11:10 Mis à jour le samedi 7 janvier 2017 à 14:45

La crèche de la cathédrale St-Charles détruite par l'incendie volontaire.
La crèche de la cathédrale St-Charles détruite par l'incendie volontaire. © Radio France - Tangy Bocconi

Un incendie volontaire a détruit la crèche de Noël de la cathédrale de Saint-Étienne vendredi soir. Les flammes ont été partiellement éteintes avec l'eau du bénitier.

Il s'agit manifestement d'un incendie délibéré qui s'est déroulé ce vendredi en fin d'après-midi dans la crèche de la cathédrale Saint-Charles. Les faits ont eu lieu entre 17h45 et 18h justement avant l'office en deux endroits de la cathédrale. Un ou plusieurs individus ont incendié la crèche de Noël. Des fidèles présents sont parvenus à éteindre les flammes avec l'eau du bénitier. Un autre feu a été allumé sous une chapelle de la vierge.

Reportage sur place de Tanguy Bocconi

Ce samedi matin, alertés par les réseaux sociaux, de nombreux paroissiens sont venus constater les dégâts. La crèche est en grande partie détruite et certaines figurines brisées et carbonisées. Des personnes de confession musulmane, choqués par la nouvelle, sont venus spontanément proposer leur aide pour nettoyer. Bien que bouleversée, la sacristine de la Cathédrale ne veut pas céder au découragement.

"Je vais immédiatement remettre les figurines au milieu de la crèche avec un immense bouquet de roses".

Dans un communiqué, le maire de la ville Gaël Perdriau parle ce matin de "la profanation d'un lieu de culte". Gilles Artigue le président départemental de l'UDI évoque un "acte de vandalisme".

Les figurines brisées et incendiées - Radio France
Les figurines brisées et incendiées © Radio France - Tanguy Bocconi

La réaction apaisée de l’Évêque de Saint-Étienne

Monseigneur Bataille a réagi dans un communiqué ce samedi et devant les micros dans l'après-midi. Très loin des décharges de haine et de racisme visibles sur les réseaux sociaux, l’Évêque de Saint-Étienne a souhaité calmer les esprits : "Le geste est douloureux mais l'acte en lui même est assez limité dans le sens où c'est juste la crèche et les personnages. C'est le symbole de la crèche qui est particulièrement fort pour nous les chrétiens en ce temps de Noël. Cela peut très bien être un acte de gaminerie, comme ça arrive souvent. Et puis la crèche c'est un peu tentant : il y a de la paille donc on va mettre le feu. Ça n'est pas la première fois ! L'année dernière dans mon précédent diocèse on a eu la même situation... Peut-être un acte malveillance un peu plus grave ? Ça va être à la police de le définir, peut-être avec les caméras. En tout cas, ça retentit parcequ'il y a cette sensibilité qui est celle de notre pays en ce moment mais sur le fonds je ne suis pas sûr que l'acte ait un tel poids."

La réaction mesurée de Mgr Bataille à l'incendie de la crèche