Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : le client d'une escort girl envoyé en prison pour tentative de meurtre

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Un homme de 30 ans vient d'être présenté devant un juge d'instruction et écroué pour tentative de meurtre, après la défenestration d'un escort girl de 22 ans, mercredi 9 décembre, à Saint-Étienne. La victime est en soins intensif depuis.

Illustration police
Illustration police © Radio France - Richard Vivion

À Saint-Étienne, dans la Loire, le client d'une escort girl de 22 ans vient d'être envoyé en prison pour tentative de meurtre. Il est soupçonné d'avoir précipité la jeune femme du deuxième étage d'un immeuble du centre-ville. La victime est en soins intensifs.

La scène se passe rue Paul Bert, derrière la place Jacquard, mercredi 9 décembre. Des voisins entendent des cris, puis ils découvrent le corps d'une jeune femme dans la cour de leur immeuble : elle vient de faire une chute de huit mètres. Les policiers appelés sur place découvrent qu'il s'agit d'une escort girl, et que l'appartement a été loué sur internet par un client de 30 ans.

Recherché, celui-ci se présente un jour plus tard au commissariat : il prétend qu'il n'était pas sur place au moment de la défenestration et nie toute responsabilité. Selon lui, c'est une tentative de suicide. Sa défense ne convainc pas les enquêteurs : ils ont retrouvé des traces sur la tête, les bras et les cuisses de la victime, peut-être des signes de lutte. Mais celle-ci ne peut toujours pas témoigner : elle est prise en charge au CHU de Saint-Étienne en soins intensifs.

L'homme a été présenté devant un juge d'instruction après 48 heures de garde à vue. Il est connu de la police pour trafic de stupéfiants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess