Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Étienne : les migrants de l'université Tréfilerie évacués par les forces de l'ordre

dimanche 14 avril 2019 à 12:17 Par Octavie Couchard et Alexandre Vau, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une cinquantaine de personnes occupaient illégalement des salles de l'université Tréfilerie à Saint-Étienne après l'évacuation de la Bourse du travail. Ce dimanche 12 avril, les forces de l'ordre sont intervenues pour évacuer les lieux.

Les forces de l'ordre sont arrivées à 9h à l'université Tréfilerie de Saint-Étienne.
Les forces de l'ordre sont arrivées à 9h à l'université Tréfilerie de Saint-Étienne. © Radio France - Alexandre Vau

Saint-Étienne, France

Depuis vendredi, une cinquantaine de personnes occupent illégalement le bâtiment F l'université Tréfilerie à Saint-Étienne. Le bâtiment était vide, et des étudiants ont proposés aux migrants de s'y installer, notamment pendant la période des vacances. L'évacuation a été ordonnée ce matin à 9h par la préfecture : une dizaine de camions des forces de police encadre actuellement les locaux de la fac. 

L'évacuation s'est déroulée dans une ambiance tendue : des personnes ont voulu récupérer leurs affaires dans les salles de l'université, les CRS ont utilisé des gaz lacrymogènes. Une femme a été prise en charge par les pompiers.

Les services techniques ont récupérés les matelas qui se trouvaient dans l'université. - Radio France
Les services techniques ont récupérés les matelas qui se trouvaient dans l'université. © Radio France - Alexandre Vau

Des militants sur place protestent contre cette intervention. Vendredi, une centaine de personnes ont été évacuées de la Bourse du travail. Selon la préfecture, une quarantaine de demandeurs d'asile ont été pris en charge et redirigés vers des logements répartis à différents endroits du département. De leur côté, les associations soulignaient qu'au moins 70 personnes se retrouvaient sans solution d'hébergement.