Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : les mineurs qui préparaient un attentat contre le commissariat de police condamnés

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Deux adolescentes qui projetaient une attaque terroriste contre le commissariat de police de Saint-Étienne, ainsi qu'un jeune homme, viennent d'être condamnés par le tribunal pour enfants. Le projet d'attentat remonte à novembre 2018.

Le projet d'attaque visait le commissariat de police sur le cours Fauriel.
Le projet d'attaque visait le commissariat de police sur le cours Fauriel. © Radio France - Sandrine Morin

Les 9 et 10 novembre 2018, deux adolescentes sont arrêtées par la police judiciaire de Saint-Étienne après un appel au numéro vert du Centre national de prévention de la radicalisation. Les deux jeunes filles sont soupçonnées de préparer un attentat contre le commissariat de police du cours Fauriel. Elles ont 14 et 17 ans.

Vidéos de propagande

La plus jeune reconnait rapidement qu'elle voulait attaquer le commissariat de police de Saint-Étienne avec des couteaux pour y "mourir en martyr". Elle souffre de troubles psychologiques. La deuxième adolescente, visiblement leader, met plus longtemps à admettre qu'elle partageait le même projet. Le 11 novembre 2018, le parquet de Saint-Étienne ouvre une information judiciaire pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, et pour apologie du terrorisme. L'instruction permet de découvrir que les deux adolescentes ont préparé leur attaque et qu'elles consultent de nombreuses vidéos de propagande de l'état islamique. Des vidéos envoyées notamment par un jeune homme de 17 ans depuis la Gironde. Lui aussi est interpellé et placé sous contrôle judiciaire. 

Évolutions de comportements

Presque deux ans plus tard, le 7 juillet 2020, le tribunal pour enfants de Saint-Étienne condamne le trio à des peines de prison avec sursis, des peines qui vont de 9 à 15 mois. Les réquisitions du parquet n'étaient pas plus sévères, car le comportement des trois jeunes a visiblement beaucoup évolué depuis leurs interpellations. Une évolution positive grâce à un important travail de suivi mené par la protection judiciaire de la jeunesse, indique le parquet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess