Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Étienne : séance nettoyage après la manifestation des zadistes

lundi 16 avril 2018 à 20:46 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

Opération nettoyage des vitrines dans les rues de Saint-Étienne ce lundi. Les services de la ville ont dû effacer le passage de la manifestation des zadistes qui a eu lieu samedi.

La ville doit chiffrer mardi le coût de ces dégradations.
La ville doit chiffrer mardi le coût de ces dégradations. © Radio France - Sandrine Morin

Saint-Étienne, France

Après la manifestation de soutien à la ZAD de Notre Dame des Landes à Saint-Étienne samedi, beaucoup de commerçants du centre ont découvert lundi 16 avril leurs vitrines maculées de slogans. Les banques ont notamment été toutes visées, avec des coups de bombe rouge sur tous les distributeurs. La préfecture a également été ciblée.    

Nettoyage de la ville sous 48h   

" C'est scandaleux " Sandra, d'une agence d'intérim de Saint-Etienne

Les services de nettoyage de la ville ont passé une grande partie de la journée de lundi à nettoyer ces façades et ces devantures de magasins.  Sandra travaille dans une agence d'intérim de la rue Charles-de-Gaulle.  Elle a découvert avec stupeur un grand tag rouge sur sa vitrine. Et elle attendait le service de nettoyage de la ville avec impatience. Ils devront passer avant mardi soir.  "C’est dégradant. C’est l’image de l’agence qui est touché. Beaucoup de gens regardent. Je veux bien ces manifestations, mais ces tags, c’est scandaleux."  raconte Sandra.   

Un interpellation pour un dessin à la craie  

A l'issue de ces manifestations, une seule personne a été interpellée.  Elle est convoquée devant le juge pour une composition pénale. Elle a été repérée entrain de taguer à la craie sur la préfecture. Cet homme de 39 ans a été intercepté grâce aux images de vidéo protection.   

Pour le moment aucune plainte n’a été déposée. La ville de Saint-Étienne doit chiffrer les dégâts ce mardi 17 avril. L’an passé, le 22 octobre 2016, de gros dégâts avait été faits dans la ville lors d’une manifestation anti-armement qui visait également l'entreprise Verney-Carron.

  - Radio France
© Radio France - Mathilde Racle / SM