Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Étienne : sept personnes arrêtées pour braquages et séquestrations dans la Loire et la Haute-Loire

lundi 9 avril 2018 à 15:56 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Ce groupe de délinquants présumés aurait braqué la station Total de la Terrasse à Saint-Étienne, l'hôtel Première classe de Villars (Loire) et séquestré les membres d'une famille à Saint-Just Malmont (Haute Loire). Les interpellations ont eu lieu le 16 février et le 3 avril dernier.

Le procureur adjoint et des représentants de la Police de Saint-Étienne et de la gendarmerie d'Yssingeaux.
Le procureur adjoint et des représentants de la Police de Saint-Étienne et de la gendarmerie d'Yssingeaux. © Radio France - A.L.

Saint-Étienne, France

"Ce n'est peut-être pas terminé" prévient le procureur adjoint, Marco Scuccimarra, mais les policiers de Saint-Étienne, en coopération avec les gendarmes de Haute-Loire, ont réussi l'interpellation d'un groupe de délinquants présumés qui sévissait sur les deux départements. Ils ont arrêté sept hommes, dont cinq sont désormais en détention provisoire et deux placés sous contrôle judiciaire. Tous sont liés par un appartement situé près du square Renoir dans le quartier de Montchovet à Saint-Étienne.

Tout est parti de cette interpellation déterminante le 16 février dernier. Un homme recherché s'est réfugié dans l'appartement situé à Montchovet. C'est là, que les policiers ont découvert des objets les mettant sur plusieurs pistes : un vol à main armée remontant au 22 décembre dernier à l’hôtel Première classe de Villars, un autre deux jours plus tard à la station essence Total de la Terrasse à Saint-Étienne et enfin, ces violences et séquestrations qui avaient eu lieu le matin même à Saint-Just Malmont en Haute Loire.

Les délinquants ne s'arrêtent pas à la frontière entre Loire et Haute-Loire

Les partages d'informations entre gendarmes de Haute-Loire et policiers de Saint-Étienne ont été rendu possibles par la décision du procureur de permettre une cosaisine, autrement dit la possibilité pour les deux services de travailler sur le dossier. "C'est une première pour nous, ce n'est pas une dernière j'espère car notre bassin de délinquance en Haute-Loire est assez marqué par le bassin Stéphanois, les délinquants ne s'arrêtent pas à la frontière entre les deux départements" explique le Lieutenant Colonel Rabasté de la gendarmerie de Haute-Loire.