Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Étienne : trois mineurs en garde-à-vue après avoir vandalisé la cantine de leur foyer d'accueil

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Trois jeunes de 16 et 17 ans sont en garde-à-vue depuis dimanche soir, à Saint-Étienne. Privés de cantine car rentrés en retard, ils ont vandalisé une partie du foyer de l'Entraide - Pierre Valdo, le centre d'accueil pour mineurs isolés étrangers qui les héberge.

© Maxppp -

Saint-Étienne, France

C'est une histoire de cantine qui a dégénéré. Ce dimanche soir, à Saint-Étienne, après une partie de football, une vingtaine de jeunes rentrent au foyer de l'Entraide Pierre Valdo, un centre d'hébergement pour mineurs isolés étrangers, où ils sont accueillis. Il est 21 heures passées et les jeunes ont faim. Mais ils arrivent avec une heure de retard. Les éducateurs leur signifient que l'heure du dîner est passée et qu'il n'est pas question de servir les retardataires

Les jeunes gens ne l'entendent pas de cette oreille. Plusieurs d'entre eux entreprennent de démonter la porte de la cantine pour accéder à la cuisine ! La responsable du foyer appelle les policiers qui, au vu d'une situation très tendue, appellent des renforts. 

Au cours de l'intervention, un des policiers est légèrement blessé à la jambe. La voiture de ses collègues reçoit des projectiles et des coups de bâtons. Les policiers finissent par repartir après avoir interpellé trois jeunes de 16 et 17 ans, ceux qui avaient forcé la porte de la cantine pour y pénétrer. Les trois mineurs ont été placés en garde-à-vue au commissariat de Saint-Étienne.