Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : une enquête ouverte pour travail dissimulé après un tournoi de foot illégal à la Cotonne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le parquet de Saint-Étienne a ouvert une enquête pour travail dissimulé après l'organisation d'un tournoi de football illégal sur le stade de la Cotonne le dimanche 28 février.

Le tribunal de Saint-Étienne.
Le tribunal de Saint-Étienne. © Radio France - ER

Le parquet de Saint-Étienne a ouvert une enquête pour travail dissimulé après l'organisation d'un tournoi de football illégal sur le stade de la Cotonne le 28 février. Enquête confiée au pôle économique et financier du tribunal de grande instance du fait l'aspect lucratif de la manifestation. Une centaine de personnes étaient rassemblées sous le soleil de ce dimanche-là, rassemblement d'abord présenté comme un barbecue géant et signalé par un riverain à la police municipale de Saint-Étienne d'autant que personne n'était masqué et qu'aucun geste barrière n'était respecté malgré l'épidémie de Covid-19.

Un tournoi annulé in extremis à la Métare  

"Les jeunes ont envie de se retrouver et de taper dans le ballon", note le parquet de Saint-Étienne qui avait repéré un tournoi identique en préparation dans un autre quartier stéphanois, celui de la Métare. Des flyers annonçaient cette compétition pour ce week-end, en dehors de tout cadre associatif. En revanche, les tracts faisaient mention d'une cotisation à s'acquitter pour participer à ce tournoi, ainsi qu'une remise de prix. Activité commerciale illicite aux yeux du parquet qui a là aussi ouvert une enquête pour travail dissimulé. Cela a permis d'identifier l'organisateur de la manifestation. Il s'agit d'un  jeune homme de 25 ans, habitant de la Métare, "bien sous tout rapport" et animé d'une furieuse envie de réunir ceux avec lesquels ils disputaient des matches de foot avant que le coronavirus vienne tout chambouler. 

Il pensait qu'à moins de 100 personnes, c'était légal

À défaut de renouer avec les joies du terrain, il s'est retrouvé dans le bureau du procureur adjoint qui lui a rappelé le contexte sanitaire et les restrictions interdisant la manifestation qu'il avait montée sur Snapchat. Il pensait sincèrement être dans les clous avec "huit équipes de huit joueurs et quelques personnes autour", estimant que seuls les grands rassemblements de plusieurs centaines de personnes étaient interdits. 

Sauf que "non, le maximum, c'est six", lui a rappelé le magistrat. Le jeune homme a alors annulé son tournoi de foot. Son père l'avait bien prévenu, lui disant que c'était "une bêtise" mais le jeune homme avait obtenu l'autorisation d'accéder au stade auprès d'un membre de l'Union sportive de la Métare. 

_"Je comprends l'impatience des jeunes_, il commence à faire beau, les jours s'agrandissent. Nous assistons à un début d'épidémie printanière, alors nous remettons les pendules à l'heure, commente le procureur adjoint de Saint-Étienne. La loi est dure mais la loi est la loi. Dans l'intérêt collectif, ils doivent patienter!".
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess