Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Etienne : une moto et une voiture de police se percutent rue Charles de Gaulle

lundi 10 septembre 2018 à 0:37 Par Noémie Philippot et Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Saint-Étienne Loire

Vers 21 heures 30 ce dimanche soir, une moto et une voiture de police se sont percutées rue Charles de Gaulle à Saint-Etienne. Dans un premier temps, la police a parlé d'un accident de la route sans gravité, avant de préciser qu'une de ses voitures était impliquée.

Le nombre de camions de pompier et de voitures de police sur place a impressionné les passants.
Le nombre de camions de pompier et de voitures de police sur place a impressionné les passants. - DR

Saint-Étienne, France

Nuit agitée dans le secteur de Grand Gonnet à Saint-Etienne ce dimanche. Aux alentours de 21 heures 30, une voiture et une moto se sont percutées dans la rue Charles de Gaulle, sur les rails du tramway, au niveau de la rue Bourgneuf. 

Les personnes qui se trouvaient dans le secteur au moment de l'accident ont été impressionnées par l'important dispositif de police et de secours. Plusieurs camions de pompiers étaient sur place, ainsi que du personnel du SAMU. Deux tramways se sont retrouvés à l'arrêt juste après la station Grand Gonnet, dans le sens Place Jean-Jaurès / Place Carnot.   

Dans un premier temps, la police parle d'un banal accident de la route  

Délit de fuite, course poursuite ... les interprétations se sont rapidement multipliées, mais la police a expliqué qu'il s'agissait d'un accident de la route sans gravité, entre une voiture et une moto. Point de tension : des commerçants et des passants ont rapidement assuré qu'il s'agissait d'une voiture de police. La police qui s'en est tenue à ces propos pendant une partie de la soirée : "Il n'y a pas de gros dispositif, il s'agit d'un accident de la route sans gravité entre une voiture et une moto. La circulation du tramway est rétablie." Finalement, un peu plus de deux heures après le choc, la police a confirmé qu'il s'agissait d'une de ses voitures.   

La moto a été dégagée sur le côté de la route. Des morceaux de la carrosserie étaient éparpillés sur le lieu de l'accident. - Radio France
La moto a été dégagée sur le côté de la route. Des morceaux de la carrosserie étaient éparpillés sur le lieu de l'accident. © Radio France - Noémie Philippot

Le motard aurait grillé un feu rouge selon la police

Selon la police, tout commence place Foch. Des policiers municipaux sont en plein contrôle routier  quand ils voient un scooter griller un feu rouge juste sous leur nez.  Ils se mettent alors à sa poursuite mais ils le perdent de vue.  Ils passent le relais à leurs collègues qui patrouillent dans le quartier.  Cette deuxième voiture de police part à la recherche du scooter, elle descend la Grand rue direction place Carnot. C'est alors qu'elle se retrouve nez à nez avec le deux-roues, qui roule à contre-sens rue Bourgneuf. Impossible d'éviter le choc : le scooter percute le pare-brise. Le pare-brise du véhicule de la police est endommagé. Des morceaux de la carrosserie du scooter sont éparpillés autour du lieu du choc. 

Les policiers insistent : c'est un accident involontaire, ils n'avaient pas l'intention de rentrer dans le scooter. Mais sur place, plusieurs riverains prennent à partie les policiers et défendent le conducteur du deux-roues. Celui-ci, un jeune Stéphanois d'une vingtaine d'années, souffre d'une fracture à la jambe et de douleurs à l'épaule, selon la police.