Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drame familial à Saint-Gély-du-Fesc : "une véritable exécution" selon le procureur de la République

-
Par , France Bleu Hérault

Au lendemain du drame qui a fait deux morts à Saint-Gély-du-Fesc, le procureur de la République de Montpellier parle de véritable exécution. Le tireur a tué son ex-gendre avant de se suicider. Il le rendait responsable de la mort de sa fille, dont le corps a été découvert en septembre dernier.

Le retraité a tiré trois fois sur son ex-gendre avant de retourner l'arme contre lui
Le retraité a tiré trois fois sur son ex-gendre avant de retourner l'arme contre lui © Radio France - Salah Hamdaoui

"Il s'agit d'une véritable exécution" assène le procureur de la République de Montpellier au lendemain du drame familial qui a coûté la vie à deux hommes à Saint-Gély-du-Fesc, au nord de Montpellier. Les enquêteurs connaissent avec certitude le début de l'enchainement des faits puisqu'une caméra de surveillance était installée sur la maison de Jean-Luc Amilach. Elle a filmé la première minute de la terrible scène.

Une vidéo de l'assassinat

Fabrice Bélargent poursuit : "on voit très nettement la victime sortir son container à poubelle et manifestement l'autre protagoniste l'attendait à proximité, on le voit se diriger vers la victime et sans un mot faire feu à trois reprises". Jean-Luc Amilach, 70 ans, est mortellement touché aux deux jambes et à l'épaule.

Le père n'acceptait pas la différence d'âge

Ensuite Pierre Queille, 81 ans et toujours armé de son fusil de chasse, se rend dans le jardin de sa maison qui est mitoyenne, "à la manière dont on a découvert le corps, on suppose qu'il s'est mis à genoux et qu'il s'est tiré une balle dans la tête". Une information judiciaire pour assassinat est ouverte, mais elle débouchera automatiquement sur un non-lieu "puisque l'auteur est décédé" précise le magistrat, mais "la poursuite des investigations permettra de comprendre les mécanismes de ce passage à l'acte".

De la rancune à la vengeance

Il existe déjà quelques éléments de réponse et pour cela il faut remonter au 15 septembre. La fille de Pierre Queille, Joëlle Queille, 46 ans, qui était portée disparue depuis neuf jours, est retrouvée morte dans les vignes par un promeneur aux Matelles, commune au nord de Montpellier. 

Elle vivait toujours avec Jean-Luc Amilach, mais "s'était mise avec un autre homme" précise Fabrice Bélargent. Ce qui occasionnait de très vives tensions au sein de la famille. C'est d'ailleurs après une énième dispute que Joëlle Queille est partie sur un coup de tête sans papier, sans téléphone et sans argent.

"Pour moi, il a assassiné moralement ma fille." - (Pierre Queille aux enquêteurs après la mort de Joëlle Queille)

Dans les semaines qui ont suivi la mort de Joëlle Queille, son père et Jean-Luc Amilach, qui ne s'adressaient plus la parole, se sont livrés une guerre sans merci. Le gendre est allé voir les gendarmes pour se plaindre que son beau-père l'accusait d'être responsable de la mort. Il a également évoqué une attitude menaçante. De son côté, le retraité est lui aussi allé voir les gendarmes pour signaler que Jean-Luc Amilach avait tenté de l'écraser.

Conscients de la situation, les gendarmes patrouillaient régulièrement dans le secteur pour vérifier que tout se passait bien. "Mais on ne peut pas le faire 24/24h" dit un officier "et on n'arrête pas les gens sur des intentions".

Crime ? Suicide ? Mort naturelle ? 

Près de sept mois plus tard, les causes du décès de Joëlle Queille ne sont toujours pas établies malgré l'autopsie, les analyses toxicologiques et les examens anatomo-pathologiques. Dans le même temps, "on n'a aucun élément non plus qui peut nous faire penser à une origine criminelle" indique le procureur de la République. L'enquête pour "recherche des causes de la mort" est toujours en cours.

Deux orphelins et une veuve sous le choc

Les deux enfants de Joëlle Queille, un garçon et une fille de 11 et 12 ans, ont été pris en charge par la cellule d'urgence d'aide sociale à l'enfance. Quant à leur grand-mère, la veuve de Pierre Queille, évidemment très choquée par ce drame, elle a été conduite aux urgences psychiatriques du CHU de Montpellier. Elle sera entendue quand son état le permettra.

Le procureur de la République décrit la vidéo du crime

Choix de la station

À venir dansDanssecondess