Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Georges-en-Couzan : un père mis en examen après la mort de son fils, âgé de 18 mois

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Un garçon de 18 mois est mort ce vendredi en fin d'après-midi à Saint-Georges-en-Couzan (Loire). Le père a été mis en examen du fait de traces de coups sur le visage de cet enfant.

Le père a appelé les pompiers vendredi après-midi.
Le père a appelé les pompiers vendredi après-midi. © Radio France - ER

Les faits remontent au vendredi 10 mars, comme le révèlent notre consœur  de La Tribune-Le Progrès : en fin d'après-midi un père de famille de Saint-Georges-en-Couzan, à l'ouest de Feurs (Loire), appelle les pompiers. Il explique que son fils, un garçon de 18 mois, est inanimé dans son lit.  Une fois arrivés sur place, les secours tentent de le réanimer, en vain.  

"La maman était à son travail ce jour-là, le père était seul avec ses deux enfants", explique le procureur de la République de Saint-Étienne, David Charmatz. L'aînée aura bientôt quatre ans. Des gendarmes arrivent aussi sur les lieux ainsi qu'un médecin légiste pour la levée du corps. Des traces de coups sont alors constatées sur le visage de l'enfant. "Le père a expliqué avoir giflé son fils pour le ramener à la vie", poursuit le procureur.

Les causes de la mort toujours inconnues

Le père est alors placé en garde à vue à Montbrison, aussi parce qu'il est alcoolisé. Ce dimanche matin, le juge d'instruction l'a mis en examen pour "coups mortels par ascendant sur mineur de moins de 15 ans". Inconnu de la justice, cet homme a été relâché et placé sous contrôle judiciaire. Les gendarmes ont pu auditionner la mère, qui a “confiance en son mari”.

Une autopsie a eu lieu ce dimanche matin à l'Institut médico-légal de Saint-Étienne. Elle n'a pas permis d'établir la cause exacte de la mort de cet enfant, ni de déterminer que les coups portés ont provoqué le décès de ce garçon. Des expertises médicales plus poussées ont donc été demandées.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess