Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Saint-Germain-en-Laye : un entraîneur d'athlétisme mis en examen pour viols et harcèlement sexuel

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un entraîneur d'athlétisme d'un club de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) a été mis en examen pour viols et harcèlement sexuel sur sept jeunes filles âgées de 16 à 18 ans au moment des faits, a indiqué ce lundi le parquet de Versailles.

Un entraîneur d'athlétisme mis en examen pour viol (illustration)
Un entraîneur d'athlétisme mis en examen pour viol (illustration) © Maxppp - Lionel Vadam

Un entraîneur d'athlétisme, âgé de 42 ans, qui travaillait au Club athlétique de l'Ouest 78 (CAO78) à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) a été mis en examen mercredi dernier pour viols et harcèlement sexuel sur sept jeunes filles âgées de 16 à 18 ans au moment des faits. Il a été laissé libre et il est placé sous contrôle judiciaire a indiqué le parquet de Versailles. 

Les jeunes filles qui l'accusent disent qu'elles ont été abusées entre 2007 et 2019 par cet entraîneur, qui est aussi l'ancien dirigeant historique du club. 

L'entraîneur, ne nie pas les relations avec ces athlètes, mais il assure qu'elles étaient d'accord. Il conteste avoir été un "gourou" comme ont pu le dire certaines jeunes filles, indique son avocat, Maître Charles Thuillier. 

La préfecture des Yvelines a suspendu l’entraîneur le 4 janvier 2020 de ses activités liées au sport après le signalement d'un ancien membre du club auprès d'un cadre technique de la Ligue d'Ile-de-France d'athlétisme (LIFA). Cette suspension a pris fin le 4 juillet et n'a pas été renouvelée, indique l'avocat.

L'arrêté préfectoral de suspension évoquait des "manquements" de la part de l'entraîneur, notamment "le partage d'une chambre avec une athlète, des relations sexuelles (dont certaines avec des mineurs) imposées et obtenues dans un contexte d'emprise psychologique". 

L'affaire avait été révélée en pleine crise du sport français, confronté à la multiplication des révélations sur des cas de violences sexuelles dans le sport, notamment dans le monde du patinage artistique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess