Faits divers – Justice

Saint-Herblain : une marche blanche en mémoire du petit David

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu vendredi 20 janvier 2017 à 17:54

 De nombreux messages ont été accrochés sur les grilles du groupe scolaire du Soleil Levant. Le petit David y était élève en CE1.
De nombreux messages ont été accrochés sur les grilles du groupe scolaire du Soleil Levant. Le petit David y était élève en CE1. © Maxppp -

Alors qu'une marche blanche est organisée ce samedi 16h à Saint-Herblain en mémoire du petit David, 8 ans, torturé et noyé dans la baignoire familiale, voici un éclairage sur un domaine extrêmement complexe : celui de la protection de l'enfance.

Dix jours après l'inimaginable nouvelle, une marche blanche est organisée ce samedi 16h à Saint-Herblain en mémoire du petit David, 8 ans, torturé et noyé dans la baignoire familiale. Le rendez-vous est donné devant l'école du Soleil Levant où l'enfant était scolarisé. Alors que l'heure est encore au recueillement, voici un éclairage sur le domaine extrêmement complexe de la protection de l'enfance.

C'est un ancien éducateur spécialisé qui le dit :

Tous les enfants peuvent passer au travers des mailles du filet à partir du moment où les faits sont masqués - Michel Leclerc ex-éducateur spécialisé qui compte 32 ans de métier.

Un parcours semé d'embûches

Le parcours de la protection de l'enfance est semé d'embûches. Il y a les dénonciations mensongères, 25 à 30% d'après des chiffres officiels qui datent d'il y a moins de cinq ans. Michel Leclerc précise ne parler qu'en son nom propre. Il raconte par exemple ce directeur d'école signalant un enfant absent depuis trois semaines alors que la mère s'est présentée à son bureau 12 jours auparavant. Il y a aussi les parents qui sont dans le déni et refusent la réalité. Et en définitive dit l'ancien éducateur :

Des services sociaux qui peuvent se faire rouler dans la farine.

Michel Leclerc raconte également ces familles nomades, celles qui déménagent de département en département pour cacher des choses aux services sociaux. Sur ce point la loi a changé en mars dernier. Elle rend obligatoire la transmission d'information inter-départementale.

Le 119 : un numéro d'urgence gratuit

Sans intention de culpabiliser qui que ce soit, il est utile de rappeler qu'il existe un dispositif pour contrer la maltraitance infantile. Un simple numéro de téléphone : le 119, c'est le numéro d'appel d'Allo Enfance en danger, un numéro anonyme, gratuit et confidentiel. Il fonctionne 7 jours sur 7, 24 h sur 24. Vous avez un doute ? au sein de votre famille ? votre voisin ? un camarade de classe de vos enfants ?

Mieux vaut se tromper que d'avoir des remords - explique le conseil départemental de Loire-Atlantique

Le conseil départemental chapeaute la cellule de recueil des informations préoccupantes. Dans la très grande majorité les signalements proviennent de l'Education Nationale ou des services médicaux, notamment de l'hôpital. En 2015 cette cellule a traité 4000 dossiers. Le délai d'intervention dépend de la gravité des faits. Cela peut aller jusqu'à l'enlèvement des enfants le jour même du signalement. Et ça c'est au parquet d'en décider.