Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Hippolyte : une voiture termine sa course contre la façade de l'école

mardi 26 juin 2018 à 17:45 Par Jean Lebret, France Bleu Berry, France Bleu Touraine et France Bleu

Un drame a été évité de justesse lundi matin à Saint-Hippolyte au sud de Loches. Une voiture folle est allée s'encastrer contre le mur de l'école du village vers 7h30. Les enfants n'étaient pas encore arrivés, il n'y a pas eu de blessé.

La voiture a fracassé le mur de l'école
La voiture a fracassé le mur de l'école - Clea Pereira

Indre-et-Loire, France

C'est la quatrième fois en plus de 40 ans qu'une voiture vient percuter le muret et la clôture de l'école mais cette fois le véhicule est allé bien au-delà du jardinet qui sépare la grille du bâtiment puisqu'il a terminé sa course directement sur la façade de l'établissement scolaire, un mur de 60 cm d'épaisseur. Il faut dire que l'école se trouve en face d'une longue ligne droite en descente.

Le mur a reculé de trois à cinq centimètres, des blocs de pierre du muret ont été projetés, ils sont passés par la porte pour atterrir dans le fond de la classe en écrasant des tables et des chaises - Alain Jacques adjoint au maire de Saint-Hippolyte

Les blocs de pierre dans la classe - Aucun(e)
Les blocs de pierre dans la classe - Clea Pereira

Les cours reprendront lundi dans la salle des fêtes de la commune. "Pour la cantine qui a été touchée également, il n'y a pas de problème" dit Alain Jacques, "elle est sécurisée car un peu à l'écart". L'adjoint au maire pense que la municipalité devra envisager à l'avenir des solutions. Il faudra peut-être mettre des plots plus près de la route pour arrêter les voitures avant et protéger le trottoir. "C'est un accident qui fait réfléchir" dit Alain Jacques.

L'automobiliste en cause est un jeune homme âgé de 25 ans, il habite Ecueillé dans l'Indre et travaille dans un Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT) et passe quotidiennement par cet endroit. A-t-il fait un malaise ? L'enquête va devoir le déterminer. On sait simplement qu'au moment du choc, le compteur de la Clio était bloqué à 110 km/h, que le jeune homme n'a pas freiné et que l'airbag de son véhicule lui a sans doute sauvé la vie.