Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Jean-d'Angély : la fillette retrouvée morte chez elle a été étouffée

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

L'autopsie du corps de la fillette de cinq ans et demi retrouvée morte mardi à son domicile à Saint Jean d'Angély a confirmé qu'elle avait été étouffée. La mère soupçonnée de l'avoir tuée, ne peut pas toujours pas être entendue, elle est hospitalisé dans un état grave.

La fillette a été retrouvée à son domicile, Chaussée du Calvaire à Saint Jean d'Angély
La fillette a été retrouvée à son domicile, Chaussée du Calvaire à Saint Jean d'Angély - Google Street View

La fillette de cinq ans et demi retrouvée morte à son domicile mardi à Saint Jean d'Angély a bien été étouffée. L'autopsie a confirmé hier que le décès a été provoqué par une asphyxie mécanique selon Nicolas Septe, le procureur de Saintes. Une information judiciaire pour "homicide volontaire" a aussitôt été ouverte au pôle de l'instruction de La Rochelle. La piste de l'infanticide est toujours privilégiée, mais la mère n'a pas pu être entendue : elle est hospitalisée dans un état grave. 

La mère fragile a tenté de s'immoler 

La mère ne peut pas répondre aux questions des enquêteurs. Son corps est brûlé à 40% après avoir tenté de s'immoler. 

Ce sont des passants qui ont alerté les secours. Ils l'ont vu mardi, sortir d'une voiture en feu sur le parking de co-voiturage de Saint Jean d'Angély près de l'autoroute A10.
C'est ce qui a conduit la police à son domicile, où le corps de la fillette a été retrouvé. 

La mère, une femme insérée socialement âgée de 50 ans, aurait laissé un mot, sans doute pour expliquer son geste. Selon le parquet de Saintes, elle était psychologiquement fragile. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess