Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Jean d'Angély : "Le dossier de violences conjugales le plus révoltant auquel j'ai eu affaire"

vendredi 28 juillet 2017 à 19:51 Par Jules de Kiss, France Bleu La Rochelle

L'homme qui a enlevé et séquestré son ex-petite amie de 18 ans mercredi à Saint-Jean d'Angély est condamné à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Saintes. Il battait sa victime depuis deux ans. Compte-rendu d'une audience à l'atmosphère pesante.

Le tribunal de grande instance de Saintes
Le tribunal de grande instance de Saintes © Radio France - Jules de Kiss

La Rochelle, France

"C'est le dossier de violences conjugales le plus dégoutant, le plus révoltant, le plus écœurant auquel j'ai eu affaire" a déclaré la substitut du procureur pour commencer son réquisitoire. L'homme de 25 ans arrêté mercredi pour enlèvement et séquestration était jugé ce vendredi en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Saintes.

Trois jours après son agression, Solène, la victime de 18 ans, n'est pas dans la salle, encore bien trop choquée, mais elle est au cœur des débats. Elle a 15 ans quand elle rencontre Earvin. Il en a sept de plus et très vite il la bat. "C'est une relation sadomasochiste" analyse le psychiatre : elle souffre des humiliation et des coups répétés, mais elle est sous son emprise, et sans personne d'autre dans sa vie. "Elle est atteinte du syndrome de Stockholm", ira jusqu'à écrire l'expert dans son rapport, pour résumer l'amour et l'affection que porte la victime envers son agresseur.

Tant que vous serez violent, votre vie sera un échec, on ne se fait pas aimer d'une femme en lui donnant des coups

Mercredi, elle refuse d'ouvrir sa porte au prévenu, il entre de force, la frappe, la traine au sol par les cheveux jusqu'à sa voiture, l'emmène dans les bois... là il l'humilie, la force à se déshabiller, il fait mine de l'écraser avec sa voiture, la frappe à nouveau, le tout sous les yeux de sa maitresse.

Dans le box, il reconnait les faits et semble imperturbable : "c'est un faux calme, immature et pervers" d'après l'expert psychiatre, "une brute" résume la substitut du procureur qui pour conclure son réquisitoire s'adresse à lui et cite Jean-Paul Sartre : "La violence, sous quelque forme qu'elle se manifeste est un échec". "Tant que vous serez violent, votre vie sera un échec, on ne se fait pas aimer d'une femme en lui donnant des coups".

L'homme de 25 ans, récidiviste, est condamné à 5 ans de prison ferme. Il a interdiction d'entrer en contact avec sa victime et son amante, qui elle écope d'un an de prison dont six mois ferme pour complicité d'enlèvement et séquestration.