Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Jean-Pied-de-Port : 80 personnes pour dénoncer les agressions sexistes

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Environ 80 personnes ont manifesté contre les violences sexistes devant la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port quelques jours après la plainte de deux jeunes filles pour viol.

A l'appel de l'assemblée féministe du 8 mars, 80 personnes étaient réunies ce mardi soir devant la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port pour dénoncer les violences sexistes
A l'appel de l'assemblée féministe du 8 mars, 80 personnes étaient réunies ce mardi soir devant la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port pour dénoncer les violences sexistes © Radio France - Anthony Michel

Peu après 19h, environ 80 personnes se sont réunies devant la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port ce mardi pour dénoncer les violences sexistes. L'assemblée féministe du 8 mars appelait à ce rassemblement sous le slogan "non à la société patriarcale, non aux violences sexistes". Les organisateurs.trices voulaient montrer par ailleurs leur "solidarité avec les filles qui ont dénoncé les viols qu'elles ont subis". Une référence à l'enquête en cours de gendarmerie.

Les manifestants étaient réunis devant plusieurs banderoles notamment celle ci "casser la société patriarcale, non aux violences sexistes, ça suffit!"
Les manifestants étaient réunis devant plusieurs banderoles notamment celle ci "casser la société patriarcale, non aux violences sexistes, ça suffit!" © Radio France - Anthony Michel

Une enquête pour viol

La semaine dernière, deux jeunes filles de 14 et 15 ans scolarisées au lycée de Navarre ont en effet porté plainte pour viol. Deux de leurs camarades de 16 et 18 ans ont été entendus par les gendarmes. Pour l'instant, aucune procédure judiciaire ni mesure particulière n'ont été prononcées, l'enquête va devoir notamment établir s'il y avait ou non consentement des jeunes filles au moment des faits. Des faits qui se seraient déroulés dans l'hôtel Continental, un établissement fermé, et délabré du centre-ville, fréquemment squatté.

Les faits se seraient déroulés dans l'hôtel continental, un établissement fermé et délabré du centre-ville
Les faits se seraient déroulés dans l'hôtel continental, un établissement fermé et délabré du centre-ville © Radio France - Anthony Michel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu