Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Laurent-de-la-Prée : l'incendie du camping était accidentel

lundi 3 septembre 2018 à 19:15 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

Une bûche mal éteinte est à l'origine de l'incendie qui a détruit 45 mobil-homes et en a endommagé 35 autres dans le camping des Charmilles, samedi dernier à Saint-Laurent-de-la-Prée en Charente Maritime. Un des saisonniers, qui avait participé au feu de camp s'est dénoncé.

Les pompiers ont mis 5 heures à éteindre l'incendie
Les pompiers ont mis 5 heures à éteindre l'incendie - Info trafic 17

Saint-Laurent-de-la-Prée, France

Une bûche mal éteinte est à l'origine du violent incendie qui s'est déclaré samedi midi dans le camping des Charmilles à Saint-Laurent-de-la-Prée en Charente-Maritime. Des saisonniers avaient fait la veille au soir un feu de camp qui a couvé, selon le parquet de La Rochelle.
Un des participants, un homme, s'est dénoncé dès le samedi et a endossé la responsabilité de la négligence. Il a été entendu par la justice et n'a pas été mis en examen. "A partir du moment où il n'y a pas eu de blessés, et comme le responsable s'est désigné de lui même tout de suite, nous attendons le rapport d'expertise et l'évaluation du préjudice pour déterminer les suites à donner" indique Julien Wattebled, le substitut en charge de la communication au parquet.

Un incendie très compliqué à éteindre 

Une centaine de pompiers a mis 5 heures pour éteindre l'incendie. Il a été difficile à maîtriser en raison du vent, et de la centaine de bouteilles de gaz présentes sur le terrain de camping. Huit bouteilles ont d'ailleurs explosé provoquant des incendies secondaires. Les pompiers ont réussi a préserver les autres. 45 mobil-homes ont été entièrement détruits, 35 ont été endommagés par le rayonnement thermique selon le bilan des pompiers. 300 campeurs ont du être mis en sécurité à l'accueil du camping. Fort heureusement, l'incendie s'est déclaré à la mi-journée entre les départs et les arrivées de campeurs. En cette fin de saison, les mobil-homes sinistrés étaient vides. Le camping n'étant pas complet, tous les touristes ont été relogés.