Faits divers – Justice

Saint-Malo : les policiers municipaux s’équipent de caméra-piétons

Par Lola Fourmy, France Bleu Armorique et France Bleu lundi 14 août 2017 à 4:52

Le directeur de la police municipale de St-Malo équipé de la caméra-piéton.
Le directeur de la police municipale de St-Malo équipé de la caméra-piéton. © Radio France - LF

Depuis le 14 juillet, les policiers municipaux de Saint-Malo sont équipés de dix caméras-piétons. L’objectif est de réduire les tensions lors des interventions. Les policiers municipaux de Dinard en sont aussi équipés, Rennes devrait s’y mettre à la rentrée.

L’outil n’est pas plus grand qu’un téléphone portable, très léger, cette caméra-piéton qui se fixe sur la veste des policiers dispose de dix heures d’autonomie, et enregistre des séquences de trois minutes, horodatées immédiatement. Coût de ce nouvel équipement : 465 euros HT pièce.

Les policiers municipaux de Saint-Malo en ont acheté dix pour équiper la cinquantaine d’agents présents pendant la saison estivale. La caméra-piéton sur les forces de l’ordre est expérimentée depuis 2013, et plus largement depuis 2016. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a d’ailleurs précisé qu’il comptait généraliser le dispositif.

Un outil pour faire tomber la pression pendant les interventions ...

Expérimenté depuis mi-juillet, le dispositif est censé faire retomber la pression lors des interpellations. Le policier a l’obligation d’informer le contrevenant quand il commence à filmer, celui-ci ne peut d’ailleurs pas refuser puisque les images ne sont pas diffusées ensuite, et la vidéo est directement transmise à un logiciel.

Les policiers dressent les procès-verbaux à partir des images récoltées. Images qu’ils peuvent ensuite transmettre à la justice en cas de contestation.

A Saint-Malo, le directeur de la police municipale, Jean-Pierre Colin-Lalu, assure que ce nouvel outil est efficace pour éviter que le ton ne monte "à partir du moment où on dit à des personnes agressives qu’elles sont filmées ça permet de temporiser, ça permet aussi au policier municipal d’intervenir plus calmement car il sait que son intervention est filmée".

Et pour faire remonter les difficultés sur le terrain

Les policiers municipaux sont amenés à intervenir sur toutes les infractions de la voie publique, le stationnement, les chiens promenés sur la plage, mais aussi les bagarres et les tapage nocturnes. Et malgré des images parfois floues lors des interventions les plus musclées, le directeur de la police municipale assure que la bande-son de la vidéo peut-être un outil précieux.

Autre avantage de ce nouveau système pour Jean-Pierre Colin-Lalu, faire remonter la réalité de leur travail sur le terrain aux élus.

Les élus ont parfois une vision très théorique de ce qu’est la police municipale, avec ces images ils vont voir que nos interventions comportent le même risque que celles de la police nationale - Le directeur de la police municipale

Les vidéos prises en intervention ne peuvent être consultées que par le directeur de la police municipale, ses adjoints, et le maire. Les contrevenants eux ne peuvent y avoir accès que dans le cadre d’une procédure judiciaire.